Selon une note du bureau du conseiller pour l'éducation et les droits sociaux, Manuel Grilo, de BE (qui a un accord de gouvernance de la ville avec le PS), depuis le début de la pandémie, ils sont déjà passés par les quatre centres d'accueil d'urgence pour les sans-abri créé par la municipalité plus de 500 personnes.

Parmi ceux-ci, 47 ont été référés au programme «Housing First», un projet financé par la Chambre de Lisbonne dans lequel les personnes sont intégrées dans des logements individuels et sont suivies par des techniciens qui les guident dans la gestion d'une maison en vue de leur intégration sociale .

La municipalité prévoit qu'à la fin de l'année, un total de 380 personnes seront hébergées grâce à ce programme.

Selon une note du bureau de Manuel Grilo, 51 autres personnes ont été référées à «d'autres types de mesures d'adaptation, telles que des chambres dans des appartements partagés».

Grâce à RedEmprega, 45 personnes qui sont passées par les centres d'accueil ont obtenu un emploi «et peuvent désormais redevenir indépendantes», indique également la note.

RedEmprega est un programme que la municipalité a en partenariat avec l'APEA – Association portugaise de l'emploi assisté et la Fondation Aga Khan Portugal, qui vise à «renforcer la réponse à l'employabilité des personnes vulnérables de la ville», en soutenant l'inclusion sur le marché du travail. travailler et promouvoir l'inclusion sociale.

"Une partie considérable des personnes tombées dans la rue depuis le début de l'année l'ont fait parce qu'elles ont perdu leur emploi ou une source de revenu stable, en raison de la crise économique que nous traversons", indique le communiqué.

Actuellement, la mairie de Lisbonne dispose de quatre centres d'accueil d'urgence pour les sans-abri, d'une capacité de 220 personnes: au pavillon municipal de Casal Vistoso, à Casa do Largo, au club national de natation et à la Pousada da Juventude do Parque des nations.

La pandémie de Covid-19 a déjà fait plus de 431 000 morts et infecté plus de 7,8 millions de personnes dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence française AFP.

Au Portugal, 1 517 personnes sont décédées des 36 690 personnes confirmées infectées, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé.

La maladie est transmise par un nouveau coronavirus détecté fin décembre à Wuhan, une ville du centre de la Chine.

VAM // LFS