Dans une position officielle adressée à l'agence Lusa, BE souligne que "les réserves exprimées par le Bloc sur une candidature dont l'efficacité s'est avérée très limitée et dont le principe compromet de manière inacceptable la vie privée des citoyens ne sont pas nouvelles".

Le Premier ministre, António Costa, a annoncé aujourd'hui que le gouvernement allait présenter au Parlement une proposition de loi rendant obligatoire à la fois l'utilisation d'un masque sur la voie publique et l'utilisation de l'application covid stayaway dans des contextes professionnels, scolaires et académiques, ainsi que dans les forces armées, les forces de sécurité et l'administration publique.

"L'intention de rendre obligatoire l'utilisation d'une application de téléphonie mobile, même contre la volonté de ses utilisateurs, serait difficile à faire respecter et serait inacceptable au regard de l'Etat de droit", a critiqué la même source.

BE attend la livraison du projet de loi annoncé par le gouvernement, «sachant que compromettre la vie privée des élèves d'âge scolaire, des travailleurs ou des membres de l'armée serait inacceptable».

«Aucune application de téléphonie mobile, en plus de compromettre les données des citoyens sans leur autorisation, ne peut remplacer le travail essentiel des techniciens de santé publique dans le suivi ou le suivi des contacts infectés et à risque», estiment les bloqueurs.

Le moyen de contenir la pandémie, dans la perspective du parti dirigé par Catarina Martins, doit passer «en renforçant le service national de santé ou en résolvant les conditions sociales qui déterminent les conditions de propagation du virus», comme le travail précaire ou la surpopulation des transports .

«Le gouvernement a maintenu, comme on le sait, l'impasse sur ces questions», critique-t-il.

Lors d'une conférence de presse après le Conseil des ministres au cours de laquelle il a été décidé d'élever le territoire national à la situation de calamité due à la pandémie, António Costa a annoncé un ensemble de mesures pour contenir l'expansion de la pandémie de covid-19.

«Présenter à l'Assemblée de la République une proposition de loi demandant une procédure d'urgence pour imposer l'usage obligatoire du masque sur la voie publique – avec le bon sens évident de seulement quand il y a plus de monde sur la voie publique – et aussi l'utilisation de l'application stayaway covid dans des contextes professionnels, scolaires et académiques, dans les forces armées et de sécurité et dans l'ensemble de l'administration publique », at-il alors annoncé.

Selon le Premier ministre, le gouvernement déposera ce projet de loi "soit aujourd'hui en fin de journée, soit demain matin".

"Nous demanderons votre traitement de toute urgence et le besoin qui existe est que cette application doit exister dans tous les endroits où il y a de grands rassemblements de personnes pendant une période prolongée", a-t-il expliqué, considérant qu'il s'agit d'une mesure fondamentale pour que les gens puissent s'entraider.

JF // SF

Le contenu Covid-19: BE considère que l'utilisation obligatoire des applications de téléphonie mobile est inacceptable pour apparaître en premier dans Visão.