Cette instance a approuvé les conclusions du groupe de travail présidé par le député du PS et député du parlement Edite Estrela, créé la semaine dernière.

«En ce qui concerne les séances plénières, elles peuvent avoir lieu avec le quorum opérationnel (un cinquième des députés) et avec un maximum de 46 participants simultanés représentant les groupes parlementaires, auxquels s'ajoutent les deux députés uniques représentant les partis et les deux députés non inscrits, 50 députés au total », a expliqué Edite Estrela.

Du PS, 21 députés peuvent être présents en plénière, PSD 16, BE quatre, PCP deux, tandis que le CDS-PP, le PAN et les Verts peuvent avoir chacun un parlementaire.

Les autres participeront par visioconférence depuis les bureaux respectifs de l'Assemblée de la République, et pourront s'inscrire par la suite, selon un projet de résolution qui sera approuvé vendredi au début de la session plénière.

Les membres qui participent par visioconférence peuvent intervenir en séance plénière, sur inscription préalable, et voter, chaque fois que leur mode de vote est différent de celui de leur siège.

L'exception est prévue pour les députés élus par les cercles d'émigration et les régions autonomes, s'ils ont des difficultés de vol, ainsi que pour ceux qui ont été isolés par l'autorité sanitaire, cas qui seront autorisés à participer par visioconférence aux séances plénières en dehors des locaux. de l'Assemblée de la République.

Edite Estrela a justifié la nécessité d'adopter ce type de mesures car il travaille au sein de l'Assemblée de la République «une communauté complexe, vaste et multifonctionnelle», composée de députés, de fonctionnaires, de journalistes, de forces de sécurité, de membres du gouvernement, de visiteurs et de prestataires de services.

"Compte tenu de la spécificité du travail parlementaire, l'Assemblée de la République doit adopter de manière exemplaire les recommandations faites à l'ensemble de la population, transmettant une image de sécurité et de tranquillité", a-t-il déclaré, justifiant cet ensemble de mesures.

Quant au nombre de sessions plénières hebdomadaires pendant l'état d'urgence (généralement trois, mais entre mars et mai, ils ont été ramenés à un ou deux), il sera fixé par la conférence des dirigeants après la période budgétaire, qui se terminera par le vote final. du document le 26 novembre, la prochaine réunion de cet organe étant prévue le 25.

Selon Edite Estrela, la plupart des commissions parlementaires se tiendront par visioconférence, bien que chaque commission dispose d'une autonomie pour organiser ses travaux.

Les activités parlementaires restantes resteront très limitées et les auditions et réunions en face à face promues par les partis et les députés ne sont autorisées que lorsqu'elles ne peuvent pas être organisées par visioconférence.

"Ces visiteurs seront limités aux installations de ceux qui les ont invités, à l'exclusion expresse des espaces de restauration", a déclaré Edite Estrela.

Interrogé sur l'intention de l'Assemblée de la République d'adopter prochainement des tests rapides de dépistage et de diagnostic pour ceux qui assistent au parlement, Edite Estrela a expliqué que le groupe de travail «n'a pas fait de commentaires» sur cette question car il estimait qu'elle n'était pas en cause «Une appréciation politique».

«De toute évidence, nous respectons les scientifiques et les autorités compétentes. Ce qui est recommandé par les autorités sanitaires sera suivi », a-t-il dit.

Le Portugal compte au moins 3 553 décès associés à la covid-19 sur 230 124 cas confirmés d'infection, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé (DGS).

SMA // JPS

Le contenu Covid-19: AR aura moins de députés en plénière à partir de vendredi, il apparaît en premier dans Vision.