«Bien qu'il soit trop tôt pour évaluer ce (nouveau) pouvoir (suspendre temporairement les licenciements illicites), le bilan est positif et le pouvoir a été mis en pratique très rapidement. À ce jour, il y a eu 52 situations couvrant 84 travailleurs », a déclaré Luísa Guimarães, inspecteur général d'ACT, entendu par les députés de la commission du travail et de la sécurité sociale.

L'inspecteur, qui était parlementaire à la demande du PSD pour répondre à l'absence de publication des rapports et au non-respect du devoir d'information devant l'Assemblée de la République, a estimé que «jusqu'à présent, il s'agit d'un instrument qui a autorisés à agir en cas de licenciement illégal, certains avec de très graves violations du Code du travail ».

Vendredi dernier, lors d'une audition des secrétaires d'État du ministère du Travail, de la Solidarité et de la Sécurité sociale dans le cadre de l'examen, notamment, de la proposition de budget supplémentaire pour 2020, le sous-secrétaire d'État au Travail, Miguel Cabrita, Il a admis avoir évalué le maintien de la prérogative d'ACT, après la crise provoquée par la pandémie de Covid-19 et jusqu'à la décision finale du tribunal.

"Nous serons maintenant en mesure, peut-être, de faire le bilan de cette expérience, de vérifier s'il s'agit d'une puissance émergente qui devrait rester en phase d'urgence ou si, au contraire, elle pourra continuer dans le temps comme une bonne pratique", a expliqué Miguel. Cabrita, ajoutant que "c'est un débat qui va sûrement exister".

Selon les données du ministère du Travail, depuis début mars, ACT a lancé environ 5 500 processus d'inspection et effectué plus de 2 500 visites d'inspection, couvrant plus de 4 350 entreprises et plus de 150 000 travailleurs.

Le directeur de l'ACT a reconnu aux députés qu'il y avait des retards dans la publication des rapports d'activité sur le portail, mais a ajouté que le rapport sur la sécurité et la santé au travail est soumis mercredi au conseil consultatif pour approbation.

Luísa Guimarães a également salué, avec les députés, l'importance du lancement d'un compteur numérique par ACT, la location de nouveaux points de service de la ligne téléphonique nationale.

"Du 1er mars au juin, l'accès au portail a dépassé les quatre millions", a-t-il déclaré.

Au Portugal, 1 543 personnes sur 40 104 ont confirmé être infectées par le nouveau coronavirus, selon le dernier bulletin de la direction générale de la santé.

Les mesures de lutte contre la pandémie ont paralysé des secteurs entiers de l'économie mondiale et ont conduit le Fonds monétaire international (FMI) à prédire que l'économie mondiale pourrait chuter de 3% cette année, entraînée par une contraction de 5,9% aux États-Unis, de 7, 5% dans la zone euro et 5,2% au Japon.

Au Portugal, le gouvernement s'attend à ce que l'économie diminue de 6,9% en 2020 et croisse de 4,3% en 2021, et que le taux de chômage monte à 9,6% cette année et diminue à 8,7% en 2021 .

VP (DF) // PA

Covid-19: le contenu d'ACT suspend le licenciement illégal de 84 travailleurs apparaît pour la première fois dans Vision.