Le Premier ministre António Costa a déclaré ce lundi « séparer les eaux » entre les relations bilatérales avec le Royaume-Uni et les différends post-Brexit entre Londres et Bruxelles au sujet de l’Irlande du Nord, dans laquelle il soutient l’Union européenne.

Interrogé à l’issue d’une rencontre avec son homologue britannique, Boris Johnson, à la résidence officielle, à Downing Street, sur les tensions entre l’Union européenne (UE) et le Royaume-Uni, Costa a indiqué avoir fait part de la position portugaise.

« Nous séparons les eaux. La négociation entre l’Union européenne et le Royaume-Uni est menée par la Commission, et nous soutenons pleinement la Commission et le gouvernement britannique n’a aucun doute à ce sujet », a-t-il déclaré aux journalistes.

Cependant, il a défendu que « dans la limite des accords et des divergences au sein de l’Union européenne, il y a de la place pour développer la relation bilatérale ».

Le Premier ministre a déclaré que le Portugal « ne peut pas gaspiller » l’ancienne alliance luso-britannique, la plus ancienne du monde, pour « se mettre en position de pouvoir la monétiser ».

« Nous nous concentrons sur ce qui a à voir avec les relations bilatérales, qui, indépendamment des conflits et des convergences entre le Royaume-Uni et l’Union européenne, peuvent être établies bilatéralement entre le Portugal et le Royaume-Uni », a-t-il souligné.

Le Portugal et le Royaume-Uni ont signé aujourd’hui une déclaration commune sur la coopération bilatérale que Costa a qualifiée de plus large en termes de secteurs couverts dans tous les États membres de l’UE dans la période post-Brexit.

« Cette déclaration commune sera déterminante pour relancer la plus ancienne alliance post-Brexit au monde. C’était l’un des premiers signés par les États membres et c’est peut-être celui qui couvre le plus de sujets, des domaines de la défense, de la recherche, en passant par l’investissement, le commerce, aux technologies, à la transition numérique et aux énergies renouvelables », a déclaré le chef de file de la exécutif portugais.

Le gouvernement britannique présentera aujourd’hui un projet de loi visant à modifier unilatéralement le protocole d’Irlande du Nord, qui a été critiqué par l’UE.

La législation donnera aux ministres le pouvoir de retirer des parties du protocole, qui a été élaboré entre le Royaume-Uni et l’UE dans le cadre de l’accord de retrait du Royaume-Uni du bloc européen pour maintenir ouverte la frontière terrestre de l’Irlande.

L’accord signé en 2020 introduit des contrôles et une documentation supplémentaire sur les marchandises circulant entre le Royaume-Uni et la province d’Irlande du Nord, des frictions critiquées par les entreprises et les partis unionistes, pro-britanniques.

António Costa a été reçu par Boris Johnson à la résidence officielle du chef du gouvernement britannique, 10 Downing Street, lors de ce qui était également la première rencontre officielle entre les deux depuis le « Brexit ».