« Je pense que c’est un mauvais début pour le sommet et nous parlons de la nature de l’OTAN. Il y a deux pays [Suécia e Finlândia] qui, pour entrer, promettent à un pays tiers, la Turquie – qui est tout sauf une démocratie – que les droits de l’homme ne vaudront pas tant que ça en politique étrangère », a répondu aux journalistes Catarina Martins, en marge d’une visite à Ocean Base Camp, dans le cadre de la Conférence Océan.

Le coordinateur BE a déclaré que l’OTAN n’a jamais défendu la démocratie ou les droits de l’homme, critiquant que « maintenant, lorsqu’on discute de l’élargissement de l’OTAN, la première chose à tomber sont les raisons de la démocratie et les raisons des droits de l’homme ».

« C’est pourquoi nous disons que l’OTAN ne va pas être la solution et qu’il faut mettre de côté l’hypocrisie et concentrer la diplomatie internationale sur ce qui est fondamental : le retrait immédiat de la Russie, la reconstruction de l’Ukraine et ce n’est clairement pas avec l’OTAN. ce qui sera réalisé. Il faut que l’ONU puisse être ce pivot d’une conférence de paix », a-t-il lancé.

Selon Catarina Martins « l’industrie de l’armement est très heureuse », mais il faut « faire la guerre rapidement, au nom du peuple ukrainien dès le départ et en condamnant l’invasion russe ».

« La sécurité dans toute l’Europe et les conditions de vie de tous les peuples européens exigent que la guerre s’arrête et pour cela cette course aux armements et cet abaissement de toute ‘norme’ des droits de l’homme ou de la démocratie est le contraire de ce dont nous avons besoin. C’est le cynisme des seigneurs de la guerre qui font affaire avec des armes et qui font affaire avec des gens qui se font massacrer », a-t-il déclaré.

Le Premier ministre, António Costa, a estimé aujourd’hui que le sommet de l’Otan à Madrid avait commencé « de la meilleure façon », avec le déblocage de l’adhésion de la Suède et de la Finlande, et a déclaré que le processus de ratification au Portugal serait « assez rapide ».

Dans les mêmes déclarations aux journalistes à son arrivée ce matin au sommet qui se déroule à Madrid, le chef de l’Etat a déclaré que le Portugal participera « de manière appropriée aux circonstances » du pays au renforcement annoncé des troupes de l’Otan.

Interrogé sur la position de Costa sur le renforcement des troupes de l’Otan, le dirigeant de BE a réitéré que le parti a dit que « c’est une erreur ».

« Soyons clairs : Poutine doit être vaincu et il doit se retirer immédiatement d’Ukraine et il doit aider à reconstruire l’Ukraine et en fait tout le monde est intéressé à faire du commerce d’armes et personne n’est intéressé à protéger le peuple ukrainien et c’est pour nous. l’énorme cynisme et le cynisme cruel de l’OTAN et de ce qu’a été la politique internationale », a-t-il dénoncé.

JF (MP/TA) // SF