Par conséquent, Caixa Geral de Depósitos (CGD) « a réalisé aujourd’hui une émission » verte « de dette senior préférée (« senior préférée »), d’un montant de 300 millions d’euros, avec une échéance de quatre ans et la possibilité d’un remboursement anticipé à fin d’année de trois ans, et un coupon de 2,875% », souligne, dans la même note.

Cette émission « fait partie du plan de financement défini pour se conformer aux exigences MREL (« Minimum Requirements for own funds and Eligible Liabilities »), étant la troisième placée sur les marchés internationaux de la dette à cet effet, après l’émission de dette senior non- la dette préférée réalisée en novembre 2019 et la dette senior en septembre 2021 », a indiqué la banque publique.

Selon CGD, « l’émission a été placée exclusivement auprès d’investisseurs institutionnels », et « elle a reçu des ordres d’investisseurs de 12 pays différents ».

« En termes de répartition géographique du placement auprès des investisseurs, la France (21%), l’Espagne (20%), le Portugal (14%), l’Allemagne (11%) et le Royaume-Uni (10%) se sont démarqués », a déclaré CGD. , précisant que « Par type d’investisseurs, se distinguent les fonds d’investissement qui ont absorbé environ 80% de l’émission totale » et que « le caractère pérenne de l’émission lui a permis de susciter l’intérêt des investisseurs ESG qui représentaient 78% de l’émission allocation ».

Dans le même communiqué, CGD a indiqué que « l’émission aura une notation ‘investment grade’ attendue par Moody’s Investor Services, Fitch Ratings et DBRS Morningstar ».

Selon l’institution financière, l’opération « a la particularité d’être la première émission « verte » réalisée par Caixa ; c’est-à-dire, oriente les fonds collectés pour financer des opérations de crédit dans les domaines de l’environnement ; dans ce cas, favoriser l’efficacité énergétique en finançant des logements avec un certificat énergétique des classes A+, A et B ».

Toujours selon CGD, « il s’agit du deuxième enjeu ESG de Caixa, poursuivre la mise en œuvre de ses engagements en matière de financement durable, créer de la valeur pour ses clients et réduire l’impact environnemental de son activité ».

Ce matin, dans une présentation aux investisseurs publiée sur le site de la Commission des Marchés Financiers (CMVM), la CGD a indiqué qu’elle allait « continuer à diversifier les sources de financement et la base d’investisseurs » et « platir le profil d’échéance de la dette » sont quelques-unes des les raisons de l’émission.

ALYN (DP) // MSF