Le Portugal risque d'être confronté à un surendettement qui pourrait conduire à une réduction des investissements à moyen terme, a averti vendredi le responsable de la Banque du Portugal, Mário Centeno.

«Pour faire face à cette difficulté, des mesures sont nécessaires pour renforcer le capital des entreprises, réduire leur endettement et augmenter leur capacité de service de la dette», a déclaré Centeno, ancien ministre des Finances du pays, lors de l'ouverture d'une conférence organisée par les médias locaux Dinheiro Vivo et TSF.

Il a ajouté qu'une utilisation efficace des fonds publics nécessitait «des procédures permettant une identification efficace des entreprises viables, qui doivent être les bénéficiaires privilégiés de ces aides».

Centeno, connu sous le nom de «Ronaldo des finances», a été salué pour avoir contribué à réduire la dette publique du Portugal et à réduire considérablement le déficit.

L’économie du pays a progressé de 2,2% en 2019, atteignant son premier excédent budgétaire en 45 ans, mais alors que le COVID-19 ravage les économies du monde entier, les chiffres brossent désormais un tableau sombre pour le pays, le gouvernement s'attendant à ce que l'économie se contracte de 8,5% cette année. La dette devrait atteindre 135% du PIB l'année prochaine.