Le Premier ministre a voulu confirmer, à l’ouverture de la foire internationale de Hanovre, que l’industrie et l’innovation « vont de pair » tant au Portugal qu’en Allemagne et a choisi une citation du PDG de German Bosch pour le discours d’ouverture de l’événement : “ Aujourd’hui n’est pas seulement made in [feito] Le Portugal. C’est fabriqué et créé [feito e criado] au Portugal ».

António Costa a souligné, le premier jour de l’événement, qu’il y a plus de 600 entreprises allemandes opérant au Portugal et travaillant en « étroite coopération » avec des petites et moyennes entreprises nationales, entretenant une « relation durable » avec le système d’innovation portugais . « Les investissements directs allemands au Portugal ont augmenté de plus de 50 % » et les exportations vers l’Allemagne ont augmenté de 16 % au cours des cinq dernières années.

« Aujourd’hui, le Portugal est reconnu pour ses industries du textile et de la chaussure, pour son liège ou son huile d’olive, pour son vin de Porto ou pour Cristiano Ronaldo, pour son soleil, pour son excellente cuisine et pour son accueil chaleureux – avec raison, tous sont bons raisons de nous connaître – mais en fait le Portugal est bien plus que cela. Il y a un nouveau Portugal qu’il est important de connaître », a-t-il commencé par dire.

Ainsi, le chef de l’Exécutif a profité de la plus grande foire industrielle du monde pour énumérer les avantages d’investir au Portugal : il dispose d’une main-d’œuvre hautement qualifiée, fait preuve d’ouverture au commerce extérieur, dispose d’un système de recherche coopérative avec le tissu entrepreneurial, politique la stabilité et la cohésion et est l’État membre de l’UE avec l’inflation la plus faible cette année.

« Chaque année, des entreprises portugaises viennent à Hanovre pour montrer l’excellence de notre industrie, en approfondissant les partenariats et les liens commerciaux. Être le pays invité est certainement la reconnaissance de la valeur des relations existantes entre les industries portugaise et allemande et démontre le potentiel pour nous de renforcer davantage ces liens », a déclaré António Costa.

Dans l’édition de cette année du salon, créé en 1947, des groupes portugais de divers secteurs d’activité seront présents : moules, mécanique et outillage, métallurgie, mobilité et automobile, aéronautique et spatial, textile, plastiques techniques, technologies de production ou encore énergies renouvelables. . « J’apprécie la représentation du meilleur du Portugal et l’excellence de notre industrie », a-t-il souligné.

Concernant l’Allemagne, António Costa a salué l’exemple de l’Institut Fraunhofer dans la recherche et a rappelé que les liens commerciaux entre les deux pays ont des « avantages mutuels » depuis plus de cent ans. Par exemple, lorsque les Portugais Gago Coutinho et Sacadura Cabral ont effectué la première traversée aérienne de l’Atlantique Sud, reliant Lisbonne à Rio de Janeiro, ils ont également réussi à le faire avec le soutien de la société allemande Plath.