L’Ukraine a confirmé le favoritisme et a été la grande gagnante du festival de l’Eurovision, ce samedi soir, à Turin, tandis que Maro a atteint une honorable neuvième place pour le Portugal, parmi 25 concurrents.

Le peuple européen a dicté la victoire de la chanson « Stefania », en votant massivement pour le représentant ukrainien, de loin le plus voté par le public, ce qui a fait toute la différence en leur faveur. A l’issue du vote par les jurys de chaque pays, le groupe Kalush Orchestra s’est positionné à la quatrième place, derrière le Royaume-Uni, la Suède et l’Espagne, mais, avec une écrasante 439 points attribués par les adeptes du concours à travers l’Europe, il fini par ne pas donner une chance à la concurrence dans les comptes finaux.

Reste maintenant à savoir où se jouera l’édition 2023, compte tenu du scénario de guerre – et de destruction – qui traîne depuis près de trois mois sur son territoire. Dans une première réaction, le président Volodymyr Zelensky a exprimé son souhait « d’accueillir un jour les participants et invités de l’Eurovision à Marioupol », la ville martyre qui résiste à tout prix à l’invasion de la Russie.

Après avoir été déclaré vainqueur, le Kalush Orchestra a demandé de l’aide pour son pays ainsi que pour la ville de Marioupol et l’aciérie d’Azovstal. « S’il vous plaît, aidez l’Ukraine, s’il vous plaît, aidez Marioupol, s’il vous plaît, aidez Azovstal », a déclaré le chef du sextet, Olenh Psink, dans un message dans lequel il appelait à une intervention internationale pour aider le groupe de soldats barricadés dans l’usine, dernier bastion de la résistance. Ukrainien dans la ville portuaire. La chanson « Stefania » est devenue un hymne à la patrie et a été l’une des favorites pour remporter le festival.

Sur le chemin de Tonicha et Manuela Bravo

Avec « Saudade, Saudade », Maro a clôturé le concours à la neuvième place, après avoir conclu le vote du jury à la cinquième place. Les Portugais ont reçu les votes de 29 des 40 jurys, en mettant l’accent sur les dix points attribués par l’Ukraine, la Norvège et la Croatie, le maximum atteint. La somme des points du public de 40 pays européens n’a pas dépassé 36, l’un des plus bas, ce qui a entraîné la chute du classement.

Au final, un dénouement égal à celui de Tonicha, en 1971, avec « Menina », et de Manuela Bravo, huit ans plus tard, avec « Sobe, Sobe, Balão Sobe ».

Après l’Ukraine, le top 5 s’est complété avec le Royaume-Uni, l’Espagne – à laquelle le Portugal a attribué 12 points sans en recevoir en « retour » -, la Suède et la Serbie, qui ont bondi de nombreuses places au classement avec le vote populaire.

Regardez la performance des gagnants ici :