Un autre pompier est décédé des suites de terribles brûlures qu'il a subies lors d'un incendie de forêt à Castro Verde le 13 juillet.

Carlos Carvalho, 40 ans, a subi 95% de brûlures au corps dans l'incendie et était dans le coma provoqué à l'hôpital Santa Maria de Lisbonne.

Un collègue de la même caserne de pompiers de Cuba dans l’Alentejo a été brûlé à 50% et aurait été réveillé à présent de son coma provoqué et se trouverait dans un «état stable».

Jusqu'à présent, cette année a été tragique pour les pompiers. Avec Carlos Carvalho, quatre sont désormais morts au combat tandis que plusieurs autres ont été blessés.

Hier encore (jeudi) dans des incendies séparés à Covilhã et Chaves, sept autres pompiers ont été blessés.

Le président de la République Marcelo Rebelo de Sousa et le Premier ministre António Costa ont tous deux déploré le dernier décès et adressé leurs condoléances à la famille de Carlos Carvalho.

La question de savoir si cela «mettra fin au problème» dépend des résultats d’une enquête sur l’incendie de Castro Verde et de l’état de préparation des pompiers.

À l’époque, le chef de la caserne de pompiers, Vítor Antunes, a déclaré que l’équipement de protection individuelle des pompiers datait de six ans et était «vieux et usé».

Une photographie déchirante du pantalon en lambeaux porté par Carlos Carvalho est apparue avec l'histoire à Correio da Manhã, conduisant la Ligue des pompiers à exiger des tests en laboratoire sur les vêtements portés par les deux hommes si gravement brûlés (cliquez ici).

natasha.donn@algarveresident.com