« L’investissement réalisé dans les bâtiments est sans précédent », a déclaré Graça Fonseca à Alcobaça, soulignant l’importance des fonds du Plan de relance et de résilience pour aller de l’avant avec des interventions « revendiquées depuis longtemps » à travers le pays.

La ministre s’exprimait au monastère de Santa Maria de Alcobaça, dans le district de Leiria, où elle a présidé aujourd’hui la signature d’un contrat de coopération d’une valeur de 4,4 millions d’euros, considéré comme « un exemple » de la façon dont le PRR « signifie, en fait, une opportunité très importante de pouvoir effectuer des interventions dans des espaces comme ce monastère, qui sont identifiés depuis de nombreuses années ».

En marge de la cérémonie, Graça Fonseca a indiqué que les contrats signés dans le cadre du PRR permettent au Gouvernement « d’investir de manière structurée dans le patrimoine », considérant « qu’il est essentiel que le pays investisse dans la réhabilitation et la conservation de ce patrimoine, c’est ce qui nous différencie » et qui « fait du Portugal un pays unique ».

Soulignant que le PRR signifie « un instrument financier pour soutenir la relance économique et sociale », le ministre a souligné le fait que l’investissement dans l’espace culturel fait du patrimoine « un axe du modèle de développement économique que nous voulons ».

Le contrat de coopération signé à Alcobaça permettra de procéder à une intervention prévue pour démarrer au troisième trimestre 2023 et qui devrait s’achever fin 2024.

Le montant de 4,4 millions d’euros est destiné à la réhabilitation de la partie haute de l’ancien Paço Baçal, l’aile nord du cardinal, la rénovation des espaces extérieurs, le cloître D. Diniz et le Jardim do Obelisco, ainsi que le réhabilitation de l’auditorium et installation d’un réseau wifi.

Le contrat entre le ministère de la Culture, à travers la Direction générale du patrimoine culturel et le Bureau de la stratégie, de la planification et de l’évaluation culturelle, et la municipalité de Batalha prévoit un investissement global d’environ 1,8 million d’euros dans le monastère de Santa Maria da Victory.

Il s’agit du deuxième contrat signé aujourd’hui, après l’engagement d’un investissement de 1,8 million d’euros réalisé au monastère de Batalha dans la matinée.

L’intervention comprendra la conservation des façades, la réhabilitation des toitures de la salle capitulaire, l’installation d’un système de climatisation dans l’auditorium, la révision du système électrique et des équipements de sécurité, ainsi que la requalification du jardin du cloître, et le installation de réseau wifi.

Les travaux devraient démarrer au deuxième trimestre 2023 et s’achever fin 2024.

Les deux contrats ont été signés dans le cadre du PRR, qui alloue un montant global de 243 millions d’euros au domaine de la Culture.

Parmi ceux-ci, 150 millions sont destinés « à la valorisation, à la sauvegarde et à la dynamisation du patrimoine culturel », et 93 millions d’euros alloués à la « Transition numérique des réseaux culturels pour la modernisation technologique et la numérisation des arts, de la littérature et du patrimoine », selon le ministère de la Culture.

DA // CSJ

Le contenu Un investissement sans précédent dans la préservation du patrimoine apparaît en premier dans Vision.