Les autorités maritimes ont confirmé que la dénonciation anonyme d'un bébé qui aurait été jeté à la mer à Praia da Rocha à Portimão (cliquez ici) était une fausse alerte.

Une femme résidant à Portimão avec «des antécédents d'infractions similaires» a été identifiée comme coupable, a déclaré le capitaine du port de Portimão, Rodrigo Gonzalez dos Paços, à l'agence de presse Lusa.

Elle a été retrouvée à travers l'e-mail qu'elle a envoyé jeudi aux autorités maritimes locales, qui disait: "Bébé de trois mois jeté à la mer à Praia da Rocha, veuillez rechercher l'enfant".

Des fouilles terrestres et maritimes ont été effectuées dès la réception de la dénonciation. Cependant, après plusieurs heures de recherches, les autorités ont établi que la dénonciation était une fausse alerte, a déclaré Gonzalez dos Paços.

La femme a été confrontée aux autorités maritimes et aurait alterné entre trois endroits différents d'où le bébé aurait été jeté – «d'abord la plage de Praia da Rocha, puis du même phare de plage, et enfin du 16e étage d'un immeuble à Portimão».

Le capitaine du port a ajouté que l’affaire était désormais entre les mains de la police de la PJ et du parquet et que la femme pourrait être poursuivie au pénal.

michael.bruxo@algarveresident.com