La présidence portugaise du Conseil de l’Union européenne (UE) lancera, en juin, une plateforme européenne sur les sans-abri, a annoncé aujourd’hui le ministre du Travail, de la Solidarité et de la Sécurité sociale.

Dans un entretien avec Lusa, via zoom, concernant la visioconférence informelle des ministres responsables des dossiers de l’Emploi, de la Politique sociale, de la Santé et de la Consommation (EPSCO), qui a lieu aujourd’hui, Ana Mendes Godinho a déclaré que la plateforme vise à détecter les des instruments au niveau européen qui «permettent de mobiliser des ressources et de trouver des solutions pour les personnes les plus vulnérables».

L’initiative de la présidence portugaise – qui court jusqu’au 30 juin – «sera prise pour la première fois» et s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, l’un des principaux axes du pilier social européen.

Ana Mendes Godinho a déclaré que le gouvernement «finalise le lancement d’une plateforme nationale pour commencer à identifier et surveiller les situations. [da população sem-abrigo] En temps réel ».

L’exécutif ne dispose pas de données sur cette population pour 2021 et celles pour 2020 sont en cours de finalisation par les centres de surveillance locaux, a précisé le ministre.

La plateforme qui sera lancée en juin – a-t-il dit – vise à dresser un portrait européen de la population sans-abri, qui «n’existe pas», et à permettre un partage des instruments utilisés dans tous les États membres de l’UE, «pour trouver plus efficace réponses »qui répondent de manière« intégrée »aux« diverses dimensions »des personnes sans domicile.

Dans une résolution adoptée en novembre de l’année dernière, le Parlement européen a appelé l’UE et ses États membres à mettre fin à la situation des sans-abri d’ici 2030.

Les députés ont défendu un cadre européen de stratégies nationales et ont appelé les pays de l’UE à dépénaliser les sans-abri et à continuer de financer le problème.

Rappelant que le logement est un droit humain fondamental, le Parlement européen estime que, chaque nuit, plus de 700 000 personnes dorment dans la rue en Europe, soit une augmentation de 70% ces dix dernières années.

Sous le slogan «Un avenir avec des emplois – Des emplois pour l’avenir d’une Europe sociale forte», la visioconférence informelle EPSCO est co-organisée par les ministères de la Présidence et du Travail, de la Solidarité et de la Sécurité sociale et comptera avec la participation de l’Internationale Organisation du travail et Organisation de coopération et de développement économiques.

Les débats porteront sur trois domaines clés du plan d’action pour un socle européen des droits sociaux: le soutien à l’emploi, la qualification et la formation des adultes et la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

Le «programme ambitieux» de la présidence portugaise pour le domaine social comprend également le «lancement de la recommandation de la garantie pour les enfants et de la nouvelle stratégie européenne pour les personnes handicapées», a ajouté le ministre du Travail.

L’UE doit s’engager «de plus en plus dans le renforcement de son modèle social européen et dans des réponses concrètes pour les citoyens», a-t-il défendu.

SBR // MDR

Contenu UE / Présidence: le Portugal annonce que la plate-forme européenne sur le sans-abrisme apparaît en premier dans Vision.