Un autre jour terrible pour les décès de Covid au Portugal, le Conseil médical général (Ordem dos Médicos) a annoncé la mort de trois autres médecins du virus.

Le président Miguel Guimarães a déclaré aux journalistes que cela porte à six le nombre de décès parmi les médecins dont le conseil a connaissance. Il a dit qu’il pourrait bien y en avoir d’autres.

Les trois sont morts ces derniers jours, a-t-il dit. Des jours où des records à tous les niveaux ont été constamment battus.

La situation actuelle est que 275 autres décès de Covid ont été signalés, ainsi que 11 721 nouvelles infections.

Les hôpitaux ont vu 195 autres patients nécessitant un traitement pour des complications associées au Covid-19, et les USI ont le plus grand nombre de patients à ce jour: 742 – une augmentation de 22 au cours des dernières 24 heures.

La région de Lisbonne / Vale do Tejo continue d’afficher un nombre élevé de nouveaux cas (c’est dans cette région que la variante britannique a prévalu) et le plus de décès – 125 au cours des dernières 24 heures.

Cependant, le nord affiche également un nombre élevé de nouvelles infections (4 188), mais environ la moitié du nombre de décès à Lisbonne (57).

Proportionnellement, la région centrale affiche moins de nouveaux cas (2 219) mais malgré cela, 54 personnes sont décédées au cours des dernières 24 heures.

L’Alentejo a connu une forte augmentation du nombre quotidien de décès: 30 depuis le bulletin de samedi, avec 623 nouveaux cas enregistrés.

L’Algarve a enregistré 424 nouveaux cas et huit décès.

Pour une image complète, cliquez ici.

Le tabloïd Correio da Manhã affirme aujourd’hui que 96% de tous les décès jusqu’à présent concernent des personnes de plus de 60 ans.

Mais revenons à la question de la vie des médecins en danger; le message du Conseil médical général au gouvernement est «d’améliorer les conditions de travail pour réduire le risque d’infections».

Selon Miguel Guimarães, «des milliers de médecins n’ont pas encore été inclus dans la première phase du programme de vaccination du pays».

En effet, le nombre exact de médecins travaillant soit en dehors du service national de santé du SNS, soit pour les agences qui approvisionnent les hôpitaux est de 6 562. Pourtant, parmi eux, «moins de 100 ont reçu le vaccin».

Miguel Guimarães a également souligné que les bulletins de la DGS Covid devraient également commencer à être transparents sur le bilan que le virus fait peser sur les professionnels de la santé du pays.

«Comme nous le disons depuis le début, il est très important pour le ministère de la Santé d’annoncer beaucoup plus régulièrement les chiffres relatifs à l’impact de la pandémie sur les professionnels de santé, autant en termes d’infections, que de décès et de guérisons», il a dit.

Le bulletin d’aujourd’hui a vu le nombre total de décès dans le pays passer à 10 469 le deuxième jour seulement depuis que la «barrière» de 10 000 a été franchie.

natasha.donn@algarveresident.com