Le gouvernement a soumis à la Commission européenne (CE) la proposition initiale de plan de restructuration de la TAP, qui prévoit l'année prochaine une aide d'État de 970 millions d'euros, a annoncé l'exécutif.

Selon une déclaration conjointe des ministères de l'Infrastructure et du Logement et des Finances, «une première proposition de plan de restructuration du TAP a été présentée aujourd'hui (jeudi) dans le cadre de la directive européenne régissant les aides d'État. ».

L'exécutif précise également qu'il est prévu "qu'en 2021, la TAP aura besoin de 970 millions d'euros de soutien de l'Etat".

Le gouvernement ajoute que le document envoyé à Bruxelles "intègre une transformation significative de l'opération" de la compagnie aérienne, afin de "garantir la viabilité et la durabilité" à "moyen terme".

La livraison de ce plan de restructuration proposé a été imposée par Bruxelles comme condition pour l'approbation d'une aide d'État d'un montant maximal de 1 200 millions d'euros à la compagnie aérienne.

Source officielle du ministère des Infrastructures, le gouvernement livre aujourd'hui le plan de restructuration exigé par Bruxelles, dans le cadre d'un soutien de l'Etat à hauteur de 1 200 millions d'euros, approuvé par la Commission européenne, le 10 juin.

À partir de cette date, la société a eu six mois pour présenter un plan de restructuration qui démontre sa viabilité future, la Commission européenne ayant compris que l'entreprise était déjà dans une situation financière difficile avant la pandémie de covid-19, ainsi, il n'est pas éligible à un soutien spécifique pour les entreprises qui subissent les effets de la crise sanitaire.

Le Boston Consulting Group (BCG), choisi par la compagnie aérienne, était en charge de l'élaboration du plan.

Le gouvernement poursuit aujourd'hui les réunions à huis clos avec les partis à représentation parlementaire, qui ont débuté mercredi, pour discuter du plan.

La Commission de l'économie, de l'innovation, des travaux publics et du logement a approuvé mercredi l'audition du ministre de l'Infrastructure et du Logement, Pedro Nuno Santos, sur le plan de restructuration de la TAP, a déclaré le vice-président de l'entité à Lusa.

Selon Lusa Pedro Coimbra, les députés ont apprécié et voté à l'unanimité la demande urgente et urgente d'une audition potestative présentée par le Bloc de gauche (BE) afin que le plan de restructuration de la TAP soit présenté au parlement. temps utile »par Pedro Nuno Santos, mais la date de l’audience n’a pas encore été fixée.

Le gouvernement s'est réuni en Conseil des ministres extraordinaire mardi soir pour évaluer le plan de restructuration de la TAP, a déclaré la source de l'exécutif à Lusa.

Le plan prévoit le licenciement de 500 pilotes, 750 personnels de cabine et 750 travailleurs au sol, une réduction de 25% de la masse salariale du groupe et du nombre d'avions qui composent la flotte de l'entreprise, ont indiqué les syndicats qui les représentent.

Le Syndicat des pilotes de l'aviation civile (SPAC) et le Syndicat national du personnel navigant de l'aviation civile (SNPVAC) ont appelé le gouvernement à négocier avec Bruxelles pour reporter la présentation du plan de restructuration de la TAP, dénonçant qu'il se fonde sur des prévisions de Marché «complètement dépassé».

La semaine dernière, des centaines de travailleurs du TAP se sont réunis devant l'Assemblée de la République, à Lisbonne, pour demander dialogue et transparence, dans le cadre du processus de restructuration du groupe.

L'initiative a été promue par le mouvement «Les numéros TAP ont un visage», sans aucun lien avec les syndicats qui représentent les travailleurs de la compagnie aérienne, à la suite des nouvelles annoncées de licenciements et de réductions de salaires.

AFE (MPE / PMF / FCC / SF / PE / MSF / ICO / DD) // RBF

Contenu du TAP: Le plan de restructuration envoyé à Bruxelles prévoit que 970 ME d'aides en 2021 apparaîtront en premier dans Vision.