A l’invitation du collectif (LA) Horde, qui a repris en 2019 la direction artistique du Ballet National de Marseille, Tânia Carvalho a été invitée à créer une chorégraphie pour le nouveau programme, qui comprendra également des pièces de la chorégraphe américaine Lucinda Childs, Lasseindra Ninja, guyanaise et irlandaise Oona Doherty, indique le site en ligne de l’entreprise.

Les quatre créateurs contribueront «avec leur style chorégraphique iconique, inclusif et engagé», à créer une «pièce inclusive, entre la plasticité expressionniste et les« corps sociaux »actuels du théâtre physique», reliant l’avant-garde de la danse postmoderne et de la danse culture qui a émergé au 19ème siècle, indique encore le texte sur le nouveau programme.

Les présentations sont prévues du 31 mars au 2 avril, au Théâtre National de Marseille, et du 8 au 11 avril, au Théâtre du Châtelet, à Paris.

En 2018, la chorégraphe Tânia Carvalho a été la cible d’un cycle d’hommage sur ses 20 ans de carrière, qui s’est déroulé avec la présentation de ses créations les plus emblématiques et de ses nouvelles œuvres, au Teatro Camões, de la Companhia Nacional de Bailado, et dans les théâtres municipalités Maria Matos et São Luiz, à Lisbonne.

Tânia Carvalho a commencé les cours de danse classique à l’âge de cinq ans, en 1991, elle a fréquenté l’École supérieure de danse de Lisbonne et, en 1997, elle a rejoint le cours d’interprètes de danse contemporaine Forum Dança, également dans la capitale portugaise.

Il a également suivi le cours de chorégraphie de la Fondation Calouste Gulbenkian, et a collaboré à plusieurs œuvres, tant en interprétation qu’en création, avec les chorégraphes Luís Guerra de Laocoi, Francisco Camacho, Carlota Lagido, Clara Andermatt, David Miguel, Filipe Viegas et Vera Keep la.

En tant que chorégraphe et interprète, elle crée entre autres les pièces «Danza Ricercata» (2008), «Der Mann Ist Verrückt» (2009), «Olhos Caidos» (2010) et «A Tecedura do Caos» (2014).

Elle est également la créatrice des projets musicaux Madmud, Trash Nymph et Moliquentos, et co-fondatrice du collectif d’artistes Bomba Suicida.

En janvier 2020, il a créé la pièce «Onironauta», sur la capacité à contrôler les rêves et à façonner leur sens, à la Maison de la Danse, à Marseille.

AG // MAG

Le contenu Tânia Carvalho parmi quatre chorégraphes invités par le Ballet Nacional de Marseille apparaît d’abord dans Visão.