Une source du Service des Etrangers et des Frontières (SEF) a déclaré à l'agence Lusa que cette agence avait déjà renforcé 12 inspecteurs pour l'aéroport de Faro après, mercredi, l'arrivée simultanée de huit vols, avec plus de 800 personnes, avoir conduit les passagers à se concentrer sur la zone de contrôle des documents, ce qui ne s'est pas produit cette année dans la «zone d'été», comme d'habitude.

La même source a averti que le renforcement des moyens – auquel s'ajoutera une nouvelle augmentation avec 10 autres inspecteurs à partir du 1er septembre – "ne sera d'aucune utilité" si ANA, la société qui gère les aéroports portugais, " ne transférez pas les arrivées de la «zone d'hiver» à la «zone d'été», où il y a 10 stations-service au lieu de cinq.

L'indication que SEF avait «jusqu'à ce matin de la part d'ANA est qu'elle n'a pas l'intention de déplacer le service de la« zone d'hiver »vers la« zone d'été »», a ajouté la même source.

Lusa tente d'obtenir une réaction d'ANA, mais n'a pas encore réussi à contacter l'entreprise.

«Actuellement, le contrôle documentaire des passagers à l'aéroport de Faro fonctionne, tel que déterminé par ANA Aeroportos, dans la soi-disant 'zone d'hiver', qui n'est pas apte à recevoir la croissance exponentielle du nombre de passagers (+ 190%), après l'ouverture du corridor aérien avec le Royaume-Uni », a reconnu le SEF dans un communiqué.

Le Service des Etrangers et des Frontières a rappelé que la «zone hivernale» comprend «seulement cinq postes de contrôle documentaire des passagers dans la zone des arrivées, ANA Aeroportos n'étant pas encore ouvert à la« zone d'été »», avec «10 postes de contrôle cela permettrait une plus grande rapidité du contrôle aux frontières ».

«Malgré cela, avec le renforcement du personnel du SEF, opéré cette semaine, le Service a déjà recruté 12 inspecteurs supplémentaires affectés à l'aéroport de Faro. Et, à compter du 1er septembre, il y aura un nouveau renforcement de 10 inspecteurs supplémentaires », ajoute la note.

SEF a expliqué que les photographies circulant sur les réseaux sociaux et montrant une accumulation de passagers sans aucune distance sociale, dans la zone des arrivées de Faro, représentent «une situation ponctuelle et circonscrite, enregistrée en une heure seulement, le 26 août». , car «pendant cette période, huit vols ont atterri dans cette structure aéroportuaire, ce qui correspond à plus de 800 passagers contrôlés à la frontière».

«Afin d'assurer l'articulation des stratégies et la mise en œuvre de meilleures solutions, sans jamais négliger la sécurité du contrôle documentaire nécessaire aux niveaux national et européen, 16 'e-portails' commenceront à fonctionner dès lundi prochain. nouvelle génération, qui permettra un contrôle automatisé aux frontières en moins de 20 secondes (huit situés dans la zone des départs et huit dans la zone des arrivées) », a également annoncé le SEF.

MHC // ROC