15545152_wm-8506028-7019077-jpg

L’Autorité de régulation des médias (ERC) a évalué la manière dont les chaînes de télévision de service public RTP1, RTP2, RTP3, RTP Madeira et RTP Açores et les chaînes privées SIC, TVI, SIC Notícias, Porto Canal, CMTV et TVI24, qui ont renommé CNN Portugal le Le 22 novembre dernier, ils ont rempli les obligations d’accessibilité des programmes pour les personnes à besoins spécifiques, prévues dans le plan pluriannuel du régulateur, en 2021.

Ces obligations comprennent la transmission de sous-titrages destinés aux personnes malentendantes, l’interprétation en langue des signes portugaise et l’audiodescription.

« Les données obtenues en termes de sous-titrage spécifiquement destiné aux personnes malentendantes indiquent que RTP1 n’a pas atteint, dans huit des 12 semaines analysées, le nombre d’heures minimum prévu dans le plan pluriannuel », tandis que « RTP2, comme le précédent année, a dépassé l’objectif de programmation accompagné de cette accessibilité dans toutes les semaines analysées », indique l’ERC.

Dans les services de programmes généralistes en accès gratuit non conditionnel avec une couverture nationale, poursuit le régulateur, « il apparaît que SIC a globalement respecté le volume d’heures prévu sur les semaines analysées, à l’exception des semaines 24 et 37, tandis que TVI l’a fait ». ne remplissent pas le nombre requis d’heures de programmation accompagnées de cette accessibilité dans les semaines 1, 6, 12, 37, 41 et 50 ».

Cependant, « ces situations ont été mises en évidence par l’ERC, en tenant compte du fait que, entre autres, un volume élevé d’heures de diffusion en direct a été observé, de sorte que le contenu du programme n’a pas été mis à disposition, ce qui a permis à l’opérateur TVI de respecter le minimum de 18 heures. heures de diffusion, sous-titrage requis par le plan pluriannuel ».

En ce qui concerne l’audiodescription, l’ERC indique que RTP1, RTP2, SIC et TVI « ont rempli les objectifs annuels fixés dans le plan pluriannuel, et il convient de noter que TVI a largement dépassé la valeur de référence (12 heures), en diffusant environ 64 heures de programmation accompagnées de cette accessibilité ».

En ce qui concerne l’utilisation de la langue des signes portugaise, « dans les services de programmes généralistes à accès gratuit, qui comprennent ceux à portée régionale – RTP Madeira et RTP Açores -, il y avait respect du volume minimum obligatoire d’heures de diffusion des programmes accompagnés pour cette accessibilité ».

L’ERC souligne que « RTP1 a largement dépassé le minimum attendu dans toutes les semaines de l’échantillon, dépassant, en semaine 50, plus de 56 heures de programmation surveillée ».

En ce qui concerne les généralistes et l’accès gratuit thématique avec abonnement à l’échelle nationale, axés sur la production d’informations (Porto Canal, CMTV, SIC Notícias et TVI24/CNN Portugal) « l’obligation de trois heures par semaine de programmes informatifs avec interprétation en langue des signes portugaise a été respectée avec », « il est à noter que CNN et Porto Canal ont diffusé respectivement plus de 93 et ​​95 heures de programmes accompagnés de cette accessibilité », ajoute l’ERC.

Le régulateur souligne qu’il y a eu également « un respect généralisé des ‘règles complémentaires’ du plan pluriannuel, pendant la période où se sont déroulées les élections présidentielles de 2021 (24 janvier) ainsi que les élections municipales (26 septembre) ». .

La seule « exception », ajoute l’ERC, « a été constatée dans le service de programme du canal de Porto, avec le manque de contrôle de l’interprétation en langue des signes portugaise des débats dans le cadre des élections municipales, qui a motivé l’ouverture d’un procès délit ». ”.

ALU // JNM