Rock in Rio Lisboa, prévu les 18, 19, 25 et 26 de ce mois, « est enfin là », après une pause de quatre ans, au lieu des deux habituels, en raison de la pandémie de covid-19.

Par conséquent, « la devise de cette édition est la réunion », a déclaré Roberta Medina, dans une conférence de presse qui a précédé une visite au lieu, surnommé la « ville du rock ».

« Cette édition comportera de nombreux moments passionnants, beaucoup de divertissement, beaucoup de plaisir. Le mot d’ordre est ‘joie’ », dit-elle, visiblement excitée.

Ce sera aussi l’édition « avec le plus de noms d’artistes — des ‘chefs’ au succès du numérique, en passant par les ‘musiques du monde’ [música do mundo]aux grands artistes nationaux et internationaux ».

L’affiche du 9e Rock in Rio Lisboa comprend The National, Muse, Black Eyed Peas, Ellie Goulding, David Carreira, Duran Duran, A-Ha, Post Malone, Anita, HMB, Xutos & Pontapés, Bush, António Zambujo, Ney Matogrosso, Mundo Segundo & Sam the Kid, Omar Souleyman, Linda Martini, Bombino, Sara Correia, Bárbara Tinoco, The Black Mamba, parmi tant d’autres.

« Nous avons travaillé dur et avons profité du deuxième report pour avoir beaucoup de divertissement. Le conseil est de venir tôt, car il y a beaucoup à faire et il est difficile de tout suivre », a déclaré Roberta Medina, notant qu’il y aura « des concerts incroyables sur chaque scène ».

La « ville du rock » ouvre à 12h00 et ferme à 2h00 le lendemain, chacun des quatre jours du festival.

Pour se rendre au Parque da Bela Vista, l’organisation recommande d’utiliser les transports en commun, avec des offres spéciales convenues au CP, Fertagus et Rede Expressos, pour ceux qui ont des billets pour le festival. Il y aura également un point d’embarquement et de débarquement des passagers pour l’une des plateformes TVDE.

« Il n’y a pas d’excuses pour ne pas venir en transport », a estimé Roberta Medina, soulignant qu’il y avait un souci à ce que les concerts sur la scène Mundo, où se produisent les têtes d’affiche, se terminent à 00h30 pour qu’il y ait « le temps de prendre le dernier mètre [à 01:00]si le délai n’est pas prolongé ».

L’organisation a également laissé des rappels sur ce qu’il faut apporter – crème solaire, chaussures confortables, vêtements frais pendant la journée et un manteau pour la nuit – et quelques comportements à adopter dans la ‘ville du rock’ – manger de la nourriture et de l’eau tout au long de la journée – et dont le public peut être oublié.

Roberta Medina a révélé qu’il y aura « 25 points d’eau répartis dans l’enceinte, afin que les gens n’aient pas à acheter de l’eau ».

La disponibilité de fontaines à boire fait partie des mesures adoptées par le festival dans le cadre de la durabilité, qui comprennent la collecte sélective des déchets sur le site, et le recyclage respectif, et l’utilisation de gobelets réutilisables.

Dans une édition où l’inclusion est aussi un mot d’ordre, il y aura « plus d’espaces réservés aux personnes à mobilité réduite » et « la langue des signes sur des scènes et un plan tactile », en pensant à ceux qui ne voient pas et à ceux qui n’entendent pas.

Le maire de Lisbonne, Carlos Moedas, présent à la conférence de presse, a parlé de Rock in Rio comme quelque chose qui « fait partie de l’identité de la ville – ouverte, liée à la diversité et connectée à l’avenir ».

« Nous continuerons pendant de nombreuses années avec Rock in Rio, un partenariat qui fait du bien à la ville », a-t-il déclaré.

Dans la 9e édition de Rock in Rio Lisboa, la «ville du rock» reviendra, entre autres divertissements, à la grande roue, au toboggan et aux «pool parties».

JRS // MAG