Dans son rapport sur le secteur des carburants, faisant référence au premier semestre 2020, l'Agence de régulation multisectorielle de l'économie (ARME) du Cap-Vert a également conclu qu'en moyenne, les produits pétroliers réglementés devenaient 4,6% moins chers, par mois. .

Concernant le premier semestre 2019, le régulateur a constaté que les prix étaient 12,9% moins chers, par mois.

"D'une manière générale, l'activité pétrolière au Cap-Vert a perdu la vigueur de la croissance des ventes des cinq dernières années (moyenne de 11,5% par an), tirée principalement par la reconquête du marché du 'bunkering' et de l'aviation", a-t-il souligné l'ARME.

Mais au cours des six premiers mois de cette année, les ventes de produits pétroliers ont diminué de 35,6% par rapport à la même période l'an dernier, et les produits les plus touchés ont été le jet A1 et le mazout (marine internationale).

Dans toutes les îles, au premier semestre, les ventes de carburant des deux compagnies pétrolières (Vivo Energy et Enacol) ont diminué en moyenne de 15%.

Les ventes à la marine internationale et à l'aviation ont représenté près de la moitié des ventes de carburant au Cap-Vert (49,3%), tandis que celles de la production d'électricité et des points de vente ont contribué à 44,2% du total.

Dans le même rapport, l'agence de régulation capverdienne a indiqué que les importations pour la période ont totalisé 167.132 tonnes métriques (MT), soit une baisse de 32,1% par rapport à la même période en 2019.

De janvier à juin, le diesel a été le produit pétrolier ayant le plus gros volume d'importations du Cap-Vert, totalisant 58 329 tonnes métriques, ce qui représente 34,8% des importations totales.

Sur la période sous revue, le coût d'achat du carburant s'est élevé à environ 8,8 milliards d'escudos capverdiens (environ 80 millions d'euros), ce qui représente une baisse de 31,8% par rapport au premier semestre 2019.

L'ARME a déclaré que le premier semestre de l'année a été marqué par la pandémie de covid-19, dans laquelle l'activité pétrolière mondiale a profondément souffert, en raison du confinement des personnes, affectant le transport (aérien, terrestre et maritime), l'un des principaux consommateurs de carburants.

La pandémie de covid-19 a déjà fait plus de 904 000 morts et près de 28 millions de cas d'infection dans 196 pays et territoires, selon un rapport de l'agence française AFP.

Jusqu'à jeudi, le Cap-Vert avait enregistré une accumulation de 4 575 cas depuis le 19 mars et 43 décès causés par la maladie.

RIPE // JH

La teneur en produits pétroliers au Cap-Vert avec une baisse générale des prix au 1er semestre apparaît en premier à Visão.