Plus d’un tiers des Portugais interrogés ont déclaré «qu’ils ne voulaient pas se faire vacciner contre Covid-19».

Tel est le message issu d'une étude menée par Eurosondagem pour les réseaux en ligne Porto Canal et Sol.

Les réponses peuvent provenir davantage de personnes «ne voulant pas se faire injecter un vaccin qui n’a été homologué que pour une utilisation d’urgence». Comme le soulignent les médias: «L'autorisation d'utilisation d'urgence est un mécanisme par lequel les autorités réglementaires facilitent la disponibilité et l'utilisation de produits médicaux non approuvés tels que les vaccins pendant les urgences de santé publique ».

Les réponses de 37,2% des participants à l'enquête impliquent ainsi qu'ils «ne croient pas à l'efficacité du médicament qui devrait arriver au Portugal en janvier», explique aujourd'hui le journal télévisé SIC.

C’est une question que le coordinateur des vaccins du Portugal, Francisco Ramos, a soulevé, même si ce n’est qu’en oblique la semaine dernière. Il a souligné qu'une fois que le pays entamera la première phase du programme de vaccination, nous devrons tous «attendre quelques mois pour voir si les vaccins font ce qu’ils promettent » (cliquez ici).

Selon SIC, la question de l’étude était: «Quand il y a un vaccin contre Covid-19, allez-vous lui faire confiance et vous faire vacciner?» 48,5% des participants ont répondu «oui», 37,2% ont répondu «non»; 14,3% «avaient des doutes, ne sachant pas ou ne voulant pas révéler ce qu'ils allaient faire».

Répartis en hommes et en femmes, la majorité de ceux qui ne veulent pas du vaccin sont des femmes (37,2%), contre 36,9% des hommes.

Parmi ceux qui sont en faveur, les hommes représentent 49%, les femmes 48%.

Selon SIC, l'étude n'a pas ventilé les réponses en groupes d'âge.

Mais cela s’est produit au moment où les dernières statistiques d’aujourd’hui ont été publiées – annonçant 88 autres décès, dont le premier décès d’une patiente de moins de 20 ans chez Covid.

Du nord, l'adolescente a été décrite comme «une jeune femme aux pathologies multiples».

Le nombre élevé de décès d’aujourd’hui a suivi les chiffres d’hier qui faisaient état du plus grand nombre de décès depuis le début de la pandémie – tous des patients âgés de plus de 60 ans.

Le panorama Covid du Portugal est désormais de 4 413 nouveaux cas; 137 patients de moins ont été internés dans les hôpitaux (503 en USI) et des «guérisons» enregistrées dans 4 805 cas.

Cela a ramené le nombre de cas actifs au Portugal à 70 786.

Comme cela a été le cas ces derniers mois, le nord est la zone qui enregistre toujours le plus grand nombre de nouveaux cas (malgré le fait que de larges pans de celui-ci soient soumis à des «  restrictions sévères '' pendant des semaines, y compris des verrouillages à partir de 13 heures tous les jours à week-end), suivi de Lisbonne / Vale do Tejo, du centre, de l'Alentejo et de l'Algarve.

Au moment de la publication, une ventilation complète des dernières données n'avait pas été publiée en ligne. Cliquez ici pour trouver le lien vers «Relatório de Situação nº 285».

Pour rappel, depuis le début de la pandémie au Portugal, 344 700 personnes ont été trouvées positives pour Covid-19, dont 268 453 se sont rétablies et 5 461 sont décédées.

[email protected]