Sur son site Internet, la société qui gère le transport fluvial entre Lisbonne et la rive sud du Tage explique que, « en raison du manque de ressources humaines opérationnelles, il n’est pas possible de garantir l’achèvement de tous les itinéraires prévus », prédisant pour aujourd’hui et pour le vendredi suivant une interruption de service en période de nuit.

Les dernières lignes prévues aujourd’hui et vendredi auront lieu à 21h27 en direction de Cacilhas – Cais do Sodré et à 21h40 en direction de Cais do Sodré – Cacilhas.

Les premières courses après l’interruption devraient déjà avoir lieu mardi et samedi, avec un redémarrage prévu à 00h05 entre Cacilhas et Cais do Sodré et à 00h20 entre Cais do Sodré et Cacilhas.

Transtejo/Soflusa (TTSL) a également annoncé l’interruption temporaire, entre 10h00 et 16h30, du service de transport de véhicules entre Trafaria – Porto Brandão – Belém.

Le dernier rang avant la pause part de Trafaria à 09h30 et le premier rang après la pause part de Belém à 16h30.

Les interruptions de service entre Lisbonne et les communes de la rive sud, dans le district de Setúbal, desservies par le transport fluvial ont été fréquentes en septembre et octobre, atteignant Montijo, Seixal et Cacilhas et Trafaria, à Almada.

Le week-end dernier, la liaison entre Lisbonne et Montijo a été touchée, avec la suspension du service samedi, à partir de 13h00, et la liaison Cais do Sodré – Montijo, à partir de 21h30 dimanche.

Contacté par Lusa, le ministère de l’Environnement et de l’Action pour le climat a souligné aujourd’hui qu' »il n’a rien à ajouter, pour le moment », sur cette situation.

Vendredi, le ministère a mis en garde contre l’existence de « transports alternatifs tant que les contraintes opérationnelles durent », évoquant la suppression des routes fluviales sur la liaison Lisbonne – Montijo, soulignant qu' »il continue de rechercher une solution définitive aux contraintes opérationnelles qui affectent liaisons fluviales dans la zone métropolitaine de Lisbonne ».

Quant à Montijo, qui a déjà connu ce mois-ci des perturbations sur trois jours distincts, le ministère a noté que « les détenteurs de billets valables pourront, en cas de suppression de la connexion, utiliser un service routier dédié, qui se connectera au terminal Barreiro ». et donc « utiliser la liaison fluviale entre cette ville et Lisbonne ».

Le détail des perturbations prévues peut être consulté sur le site internet de la société TTSL à l’adresse https://ttsl.pt/avisos/.

Lusa a de nouveau contacté Transtejo aujourd’hui pour plus de précisions, mais n’a pas reçu de réponse.

Le gouvernement, l’entreprise et les syndicats signataires de l’accord d’entreprise se sont réunis la semaine dernière pour « trouver des solutions qui permettent d’atteindre l’accord souhaité » afin que la situation puisse être surmontée, ce qui ne s’est pas encore produit.

Transtejo assure les liaisons fluviales entre Seixal, Montijo, Cacilhas et Trafaria/Porto Brandão, dans le quartier de Setúbal, et Lisbonne, tandis que Soflusa est chargée de relier Barreiro à la capitale.

RCS (SSM) // MCL