La pandémie a coûté la vie à plus de 10 000 personnes au Portugal.

Le bulletin d’aujourd’hui a montré un nouveau nombre record de décès au cours des dernières 24 heures (+274) – la majorité des personnes âgées de plus de 80 ans, suivies par celles âgées de 70 à 79 ans, selon TVI24.

Il y a maintenant 5 922 personnes traitées pour Covid-19 dans les hôpitaux du pays (143 de plus que dans les statistiques de vendredi) et 720 dans les unités de soins intensifs.

Les infections actives sont au plus haut niveau à ce jour (162 951). Les recouvrements sont désormais de 451 324.

Mais le problème des «  nouvelles infections  » apparaissant chaque jour est apparemment implacable – Lisbonne en tête du «  champ  » enregistrant +6,135 nouvelles infections au cours des dernières 24 heures sur un total national de 15333 (un nouveau record lui-même).

Avec l’écho des avertissements des scientifiques selon lesquels la situation ne s’améliorera pas de sitôt (malgré le verrouillage national), le gouvernement a été informé de s’attendre à ce que les nouvelles infections atteignent environ 16000 par jour d’ici la première semaine de février. . Aujourd’hui, cela semble pouvoir arriver «tôt».

Explique, tabloïd Correio da Manhã: «la propagation rapide de la contagion de la variante britannique a rendu l’évolution de la pandémie encore plus imprévisible.

Selon l’épidémiologiste Manuel Carmo Gomes: «ces derniers jours, le niveau de Rt (indiquant le degré de transmissibilité) descendait à 1. Mais cela s’est arrêté, et avec cette situation il est impossible de voir le pic. Nous ne savons tout simplement pas où nous allons être (dans quelques jours) ».

Même avec des mesures de verrouillage en place, il devient de plus en plus clair que la pression sur les hôpitaux continuera jusqu’en mars.

Selon CM, le gouvernement «a admis que l’évolution de la pandémie ne lui permettra pas de rouvrir les écoles» lorsque l’actuelle «suspension» de deux semaines expirera le 5 février.

Pour le bulletin d’aujourd’hui publié par l’autorité sanitaire DGS (cliquez ici).

Le plus grand nombre de décès est survenu dans la région de Lisbonne / Vale do Tejo (122), le centre dépassant le nord pour les décès (65 contre 55 dans le nord). L’Algarve et l’Alentejo font toujours moins de morts – et Madère et les Açores souffrent encore moins en termes de décès. Mais ce qui est «remarquable» dans le bulletin d’aujourd’hui, c’est la flambée de nouvelles infections à Madère (maintenant jusqu’à +117 sur une période de 24 heures), sachant que la région applique des contrôles stricts sur les personnes qui entrent depuis des mois.

En ce qui concerne les groupes d’âge pour les nouvelles infections, les rapports suggèrent que les nombres les plus élevés ont été trouvés dans la tranche d’âge 40-49 ans.

ALGARVE compte 233 patients aux prises avec Covid dans ses hôpitaux, 17 sous ventilateurs

L’Algarve affichait vendredi 5 074 cas actifs: 233 dans les hôpitaux, 33 en soins intensifs et 17 sous ventilateurs.

Loulé est l’arrondissement avec le plus grand nombre de cas actifs (1024), suivi de Faro avec 838, Albufeira: 675, Tavira: 526, Olhão: 448, Silves: 340, Portimão: 331, Lagos: 239, Vila Real de Santo António : 292, Lagoa: 132, Castro Marim: 101, São Brás de Alportel: 63, Aljezur: 22, Vila do Bispo: 21, Alcoutim: 19 et Monchique avec seulement 2.

Selon le point de presse de vendredi, 4 841 personnes se remettent d’infections chez elles.

natasha.donn@alagrveresident.com