Les autorités sanitaires portugaises ont envoyé 1 677 SMS demandant aux citoyens de prendre rendez-vous pour se faire vacciner.

«Seules» 902 personnes ont répondu «Oui» – ce qui pourrait signifier que 46,2% ne veulent pas recevoir leurs photos, n’ont pas encore décidé ou n’ont pas ouvert leurs SMS.

La ministre de la Santé, Marta Temido, a donné cette information hier dans une vaste «mise à jour» de la situation actuelle du Portugal.

Elle a ajouté que 397 000 citoyens avaient reçu leur première injection de vaccins au début de cette semaine, 105 000 ayant reçu les deux.

Aujourd’hui, à Lisbonne, des politiciens sont en réunion avec divers experts d’Infarmed pour discuter de la situation épidémiologique du pays en vue d’établir les «prochaines étapes».

Jusqu’à présent, les informations sortant de la réunion gèlent avec tout ce qui a paru dans la presse: la courbe se réduit, la transmission est généralement inférieure à 1 (sauf sur l’île de Madère, où elle est encore autour de 1,13) mais le nombre de cas au Portugal reste «extrêmement élevé».

Les experts interrogés pour leurs opinions au cours du week-end ont tous été très clairs sur le fait que la déconfinement était un problème qui doit être pris avec «une grande prudence».

Il reste à voir quelles déclarations politiques résulteront de la réunion d’aujourd’hui et si une sorte de «feuille de route» sortira du verrouillage actuel du Portugal.

natasha.donn@algarveresident.com