oe2023-le-parlement-met-fin-au-debat-et-vote-sur

Avec le début prévu à 10h00, le ministre des Finances, Fernando Medida, devrait ouvrir la deuxième et dernière journée de discussion, qui durera environ quatre heures, à laquelle il y a une clôture d’environ deux heures.

Le ministre de l’Économie et de la Mer, António Costa Silva, interviendra également lors de la discussion, qui sera clôturée par la responsable du travail, de la solidarité et de la sécurité sociale, Ana Mendes Godinho, après l’accord à moyen terme sur les revenus et la compétitivité signé en concertation sociale avec l’UGT et les confédérations patronales.

Lors de la première journée de débat à l’Assemblée de la République, mercredi, le Premier ministre, António Costa, a déclaré que 5,6 milliards d’euros avaient déjà été investis pour soutenir les familles et maîtriser les dépenses énergétiques.

Costa a annoncé que, lors du prochain Conseil des ministres, le gouvernement approuvera un décret qui oblige les banques à renégocier les contrats de crédit logement lorsque les taux d’intérêt « montent au-delà du test de résistance auquel les familles ont été soumises ».

Le dirigeant socialiste a également déclaré que le projet de loi que le gouvernement présentera pour la taxation des bénéfices exceptionnels inclura également le secteur de la distribution.

Concernant le contexte actuel d’inflation, le Premier ministre a indiqué que la situation actuelle se caractérise par une perte « brutale » du pouvoir d’achat du fait de l’inflation importée et que la gestion budgétaire du Gouvernement permet de lutter contre ce phénomène.

La première journée de discussion a été marquée par des échanges d’accusations entre PS et PSD sur la gouvernance actuelle et l’ancien exécutif PSD-CDS dirigé par Pedro Passos Coelho, les socialistes collant les sociaux-démocrates à l’austérité et « aux faux comptes ».

Parmi plusieurs critiques, le groupe parlementaire PSD a souligné le manque d’ambition du document gouvernemental dans des domaines tels que la pauvreté ou la croissance économique.

Le chef de Chega, André Ventura, a annoncé qu’il « portera au Parquet » la situation d’un prétendu changement des données des contribuables sur le Portail des finances dans le cadre du versement de l’aide extraordinaire de 125 euros et de l’Initiative libérale a accusé le gouvernement de faire du « brio budgétaire » au détriment des « sacrifices des Portugais ».

Pour le PCP, Jerónimo de Sousa, a estimé que le gouvernement « a fait une option claire pour les intérêts des groupes économiques » et la coordinatrice BE, Catarina Martins, a estimé que l’exécutif présentait un « mauvais » budget et que « la droite ferait le idem », le premier ministre a accusé les bloqueurs de « haine aveugle » du PS.

Les députés uniques du PAN et du Livre, qui n’ont pas encore révélé le sens du vote final en général et se sont abstenus lors du précédent document en mai, ont réclamé davantage de mesures pour soutenir les familles.

Après un débat général et un vote, la proposition passe à la phase de spécialité et a un vote global final prévu pour le 25 novembre.

ARYL (SMA/PMF/IEL/TA/JF/FM/AAT/AFE) // JPS