Le Front commun des syndicats de l’administration publique décide aujourd’hui des actions de lutte à développer contre le projet de budget de l’Etat pour 2022 (OE2022), avec une grève le 12 novembre étant sur la table.

Mercredi, dans des déclarations à Lusa, le coordinateur du Front commun, Sebastião Santana, a défendu que la proposition du gouvernement « ne résout aucun des problèmes centraux de l’administration publique, faute de volonté politique ».

Ainsi, le secrétariat du Front commun des syndicats de l’administration publique (FCSAP) proposera aux syndicats qui le composent, lors d’une réunion qui a lieu aujourd’hui, à Lisbonne, une grève nationale des travailleurs de l’administration publique, le 12 novembre.

« Notre proposition est une réponse ferme à la politique de bas salaires dans l’administration publique, que le gouvernement poursuit avec le budget de l’État proposé pour l’année prochaine », a déclaré Sebastião Santana.

Pour le syndicaliste, l’augmentation salariale de 0,9% prévue dans le Budget de l’Etat pour 2022 (OE2022) et présentée aux syndicats, « n’est qu’une actualisation salariale, qui ne permet pas de récupérer le pouvoir d’achat perdu depuis 12 ans.  » par les fonctionnaires.

Le rapport qui accompagne la proposition d’OE2022, remis lundi dernier par le gouvernement au parlement, confirme les augmentations salariales de 0,9% pour la majorité des fonctionnaires l’année prochaine, ce qui, selon l’exécutif, représente un effort budgétaire annuel d’investissement permanent. d’environ 225 millions d’euros.

Selon un document reprenant les priorités de la proposition OE2022, le salaire de base des techniciens supérieurs de l’administration publique augmentera de 50 euros d’ici 2023.

Le salaire d’entrée des techniciens supérieurs dans l’administration publique est actuellement de 1 205 euros et lors de négociations avec les syndicats la semaine dernière, le ministère de la Modernisation de l’État et de l’Administration publique avait déjà indiqué que ce chiffre allait augmenter, mais a renvoyé la négociation sur le sujet pour le début de l’année prochaine.

Sebastião Santana a minimisé cette mesure car il considérait qu’elle « laissait de nombreux travailleurs » et on ne sait pas quand elle entrera en vigueur.

Le dirigeant syndical a rappelé que chaque année, environ 50 000 travailleurs quittent l’administration publique, dont 10 000 pour prendre leur retraite.

« Cela montre que de nombreux travailleurs partent à cause des bas salaires », a-t-il déclaré.

Il y a une semaine, le gouvernement a remis à l’Assemblée de la République la proposition d’OE2022, qui prévoit une croissance de l’économie portugaise de 4,8% en 2021 et de 5,5% en 2022.

Dans le document, l’exécutif estime que le déficit des comptes publics nationaux devrait être de 4,3% du produit intérieur brut (PIB) en 2021 et tomber à 3,2% en 2022, prédisant également que le taux de chômage portugais tombera à 6,5% l’année prochaine. , « atteignant la valeur la plus basse depuis 2003 ».

Le premier processus de débat parlementaire de l’OE2022 aura lieu entre le 22 et le 27 octobre, jour du vote général. Le vote mondial final est prévu le 25 novembre au Parlement portugais à Lisbonne.

DF (RRA) // MSF

Le contenu OE2022 : le Front commun décide aujourd’hui de faire grève dans la fonction publique le 12 novembre apparaît pour la première fois à Visão.