«Dans la conjoncture actuelle de crise sanitaire, sociale et économique, causée par le covid-19, le budget de l'État 2021 sera d'une importance capitale pour la réponse que les municipalités devront donner – et veulent donner – pour la relance sociale et économique de notre pays », A déclaré à Coimbra le président du conseil directeur de l'ANMP, Manuel Machado.

Le maire socialiste, également président de la municipalité de Coimbra, s'est entretenu avec des journalistes au siège de l'association, à l'issue d'une réunion de cet organe, au cours de laquelle le projet de loi OE pour l'année prochaine a été analysé.

«Ce budget de l'Etat ne peut remettre en cause l'énorme effort de stabilisation financière qui a été fait dans la plupart des communes», a recommandé Manuel Machado.

Par exemple, a-t-il déclaré, «il est essentiel que l'OE 2021 comprenne les moyens permettant aux municipalités de se faire rembourser les dépenses qu'elles encourent en vertu du covid-19, afin d'éviter (…) d'être placées en situation de déficit budgétaire, prévoit le rapport budgétaire lui-même ».

«La loi de finances locales (LFL), révisée avec la forte participation de l'ANMP, a conduit à un ensemble de réalisations en termes financiers en matière de transferts aux communes», a-t-il rappelé.

En trois ans, entre 2019 et 2021, «les communes reçoivent 633 millions d'euros supplémentaires», a ajouté Manuel Machado, soulignant toutefois que «la LFL n'est pas encore remplie».

Dans la nouvelle OE, défendue aujourd'hui par le Premier ministre, António Costa, lors du débat sur la proposition au parlement, «il y a des mesures positives», telles que, entre autres, «l'autorisation pour le gouvernement d'étendre les mesures nécessaires pour répondre à la pandémie» et la «Respect de la loi sur les finances locales dans les transferts aux intercommunales», a souligné Manuel Machado.

«Cependant, il existe également des mesures négatives. Tout de suite, il y a un défaut de 51 millions d'euros dans le calcul du Fonds social municipal », a-t-il déclaré.

Pour l'ANMP, il y a «l'omission de fonds qui compensent les municipalités pour l'augmentation des dépenses de lutte contre le covid-19», ainsi que «l'insistance sur la règle qui empêche les municipalités d'augmenter le montant des dépenses avec des services par rapport à ceux célébrés l’année précédente ».

«Concernant le Fonds de soutien municipal (FAM) à des fins nouvelles, il y a désaccord de l'ANMP», a annoncé le président de l'association.

L'ANMP favorisera les efforts auprès des parties et de l'Assemblée de la République pour que «leurs propositions soient prises en compte et, ainsi, que les mesures jugées négatives soient résolues».

Cet après-midi, au Convento São Francisco, à Coimbra, le conseil général de l'ANMP se réunit également dans le but de débattre, entre autres, de l'avis proposé par le conseil d'administration en relation avec le budget de l'Etat 2021.

CSS // JEF

Le contenu OE2021: Les municipalités défendent la correction des «mesures négatives» de la proposition apparaît en premier dans Visão.