Selon la ministre de la Culture, Graça Fonseca, lors d'une audition aujourd'hui au Parlement, "il y a neuf mille personnes qui, à ce jour, reçoivent un soutien de la Sécurité sociale d'un montant global, à ce jour, de 12 millions d'euros".

Graça Fonseca est entendue cet après-midi lors d'une audition conjointe des commissions parlementaires de la culture et de la communication et du budget et des finances, dans le cadre de la discussion sur la spécialité de la proposition de budget de l'État 2021.

Les données ont été révélées par le ministre, en réponse à la députée Beatriz Gomes Dias, du Bloco de Esquerda (BE), qui voulait savoir «combien de personnes ont demandé un soutien transversal et combien de personnes ont reçu».

Selon une source officielle du ministère de la Culture, ce chiffre «couvre également les professionnels du secteur ayant sollicité la ligne d'aide sociale (destinée aux travailleurs culturels, avec un plafond maximum de 34,3 millions d'euros), créée dans le cadre du programme de Stabilisation économique et sociale (PEES) ».

La ligne d'aide sociale prévoyait le versement des prestations sociales aux professionnels, en juillet et septembre, pour un montant total de 1 316,43 euros, ce qui correspond à la prestation attribuée aux indépendants (3x 438,81 euros).

La date prévue pour le paiement de la première tranche a été initialement reportée à août puis à septembre. Le deuxième a eu lieu 30 jours après le premier.

Dans le cadre du PEES, deux autres lignes de soutien ont été créées pour le secteur culturel: une ligne de soutien aux entités artistiques et une autre pour l'adaptation des espaces aux mesures de prévention de la contagion du covid-19.

Dans la ligne de soutien aux entités artistiques, 129 structures au total ont été soutenues, pour une valeur totale d'environ deux millions d'euros, alors que la ligne disposait d'une dotation de trois millions d'euros.

Selon le règlement, publié dans Diário da República, «si la dotation de cette ligne de soutien n'est pas épuisée, une aide peut être accordée à des entités artistiques professionnelles non prévues aux paragraphes 2 et 3 de l'article précédent (article 7), dans des termes à définir par arrêté du membre gouvernemental responsable de la zone culturelle ».

À l'article 7 du Règlement des Lignes d'Appui au Secteur Culturel dans le cadre du PEES, il est dit qu'ils pourraient demander un soutien sur la ligne faisant référence aux entités artistiques professionnelles «entités considérées comme éligibles par le comité d'évaluation et non soutenues soutien soutenu 2020-2021 des DGArtes, dans l'un des domaines artistiques à soumissionner », ainsi que,« dans le but de compenser les pertes subies, les entités bénéficiant du programme de soutien soutenu de la DGArtes, en lien avec les activités incluses dans le plan d'activités objet support par DGArtes ».

En ce qui concerne la ligne d'adaptation des espaces aux mesures de prévention des conflits de covid-19, «les personnes morales de droit privé basées au Portugal, qui exercent des activités à but non lucratif et sont propriétaires et / ou responsables de la gestion des espaces et des installations culturels, tels que les théâtres, les cinémas et les auditoriums culturels ».

Cette ligne a une dotation de 750 milliers d'euros et chaque entité pourrait obtenir un maximum de deux milliers d'euros. L'aide est «octroyée par ordre de présentation, dans la limite du crédit».

À 18h30 aujourd'hui, le nombre d'entités soutenues par cette ligne n'était pas encore rendu public.

Interrogée par le PAN sur les problèmes que traversent les théâtres à cause de la pandémie du covid-19, Graça Fonseca a déclaré que la tutelle de la Culture et de l'Économie travaille «pour qu'il y ait des mesures pour les installations culturelles et en particulier pour le théâtre, la musique et les spectacles Vivre".

JRS // MAG