Le programme – intitulé «The Films After Tomorrow» («The Movies After Tomorrow») – vise à soutenir «les cinéastes qui ont été contraints d'arrêter de travailler en raison de la pandémie», avec un jury décernant des prix aux meilleurs projets, d'un montant compris entre 65 milliers d'euros et 46 milliers d'euros.

Parmi les dix projets cinématographiques sélectionnés pour le programme, qui sont encore en phase de production ou de finalisation, il y a un film portugais avec une coproduction internationale et trois autres productions internationales avec une coproduction portugaise.

"Selvajaria", un film de Miguel Gomes, a été sélectionné avec le producteur portugais O Som ea Fúria, dans une coproduction avec la France, le Brésil, la Chine et la Grèce, interrompue en raison de la convoitise-19.

Le film est une adaptation gratuite de l'œuvre littéraire brésilienne "Os Sertões", d'Euclides da Cunha, "rendant compte de la guerre obscure qui a eu lieu à Bahia en 1897", explique le producteur.

Avec le scénario de Mariana Ricardo, Maureen Fazendeiro, Miguel Gomes et Telmo Churro, «Selvajaria» succède au triptyque du réalisateur «As mil e uma noite» (2015).

Avec une coproduction portugaise, de Rosa Filmes, «Eureka», de Lisandro Alonso, et «Quand les vagues ont disparu», du réalisateur philippin Lav Diaz, ont également été sélectionnés.

Selon le festival de Locarno, le réalisateur argentin Lisandro Alonso a dû arrêter de tourner "Eureka" au Portugal, à cause du Covid-19, qui avait des techniciens et des acteurs de plusieurs pays d'Europe.

La production suisse «Far West», de Pierre-François Sauter, coproduit par Terratreme, a également été affectée par le Covid-19 lors de la scène où le réalisateur se lancerait dans le tournage au Cap-Vert, filmant la vie de deux amis d'enfance qu'il a rencontrés. à Santo Antão.

Selon le festival, 545 projets cinématographiques de 101 pays ont été reçus, dont 20 sélectionnés.

Le programme «The Films After Tomorrow» se déroulera du 5 au 15 août et le public aura accès «en ligne» à la présentation des projets sélectionnés.

En avril, la direction du festival du film de Locarno, qui a généralement lieu en août en Suisse, a annoncé que l'édition de cette année serait annulée car il n'y avait pas de conditions pour le faire au format traditionnel en raison de la covid-19 et des limitations imposées par les autorités moustaches.

SS // TDI

Le contenu Nouveau film de Miguel Gomes et trois coproductions portugaises sélectionnées pour Locarno apparaît en premier à Visão.