Le président de la Réserve fédérale nord-américaine (Fed), Jerome Powell, a assuré aujourd'hui que la banque centrale ne songe même pas à relever les taux d'intérêt, compte tenu de la situation économique actuelle aux États-Unis.

"Nous ne pensons pas à augmenter les taux", a déclaré Powell lors d'une conférence de presse virtuelle, après deux jours de réunion du comité de politique monétaire de l'institution.

"Nous ne pensons même pas à une augmentation des taux", a réitéré le président de la Fed, qui a déclaré que le marché du travail aux Etats-Unis avait peut-être "touché le fond" en mai.

"Nous n'allons pas exagérer la réaction à un seul indicateur", a ajouté Jerome Powell.

La Fed prévoit une baisse de 6,5% de l'économie américaine cette année en raison de la pandémie et une reprise de 5% en 2021.

Quant au chômage, il estime un taux de chômage de 9,3% cette année et de 6,5% en 2021.

Lors de la conférence de presse, Powell a commencé par reconnaître les protestations généralisées après la mort de Goerge Floyd, qui a attiré l'attention sur les injustices raciales dans le pays.

"Je tiens à souligner les événements tragiques qui ont mis en évidence (les problèmes de racisme)", a déclaré le président de la Fed.

"Il n'y a pas de place dans la Réserve fédérale pour le racisme et il ne doit pas y avoir de place dans notre société", a-t-il souligné.

Quant aux taux d'intérêt – au début de la crise, il a abaissé les taux d'intérêt entre 0% et 0,25% et lancé plusieurs injections massives de liquidités -, ils restent inchangés, par décision unanime du comité de politique monétaire.

La Réserve fédérale a précisé qu'elle achèterait 80 milliards de dollars (environ 71 milliards d'euros, au taux de change actuel) de dette publique par mois et 40 milliards (35 milliards d'euros) de titres adossés à des créances hypothécaires. (immobilier résidentiel et commercial).

La banque centrale nord-américaine avait réduit ces acquisitions depuis mars, et c'est la «première fois» que la Fed indique la taille de sa performance sur le marché dans les prochains mois, selon le communiqué publié à l'issue de la réunion des deux jours de votre comité de politique monétaire.

La Fed affirme également que la pandémie de Covid-19 implique "un risque considérable" pour les perspectives économiques au cours des 18 prochains mois.

ALU // MLS