Les modifications des commissions bancaires dans MB Way, la résiliation et la renégociation du crédit et, dans les nouveaux contrats, la fin du traitement des paiements prennent effet le 1er janvier, a déclaré une source parlementaire à Lusa.

Selon le député Miguel Matos (PS), qui a coordonné le groupe de travail des commissions bancaires au sein de la Commission du budget et des finances (COF), aujourd'hui, le «texte définitif» de la législation a été «fixé, avec une entrée en vigueur le 1er janvier. 2021 ».

La rédaction finale des textes des différentes parties (BE, PAN, PSD et PS) a été faite lors de la réunion de la commission parlementaire d'aujourd'hui, après leur approbation en plénière la semaine dernière.

La MB Way a approuvé la fin des frais bancaires "pour certaines opérations de faible montant", avec une "limite de fonctionnement de 30 euros, une limite mensuelle de 150 euros, et jusqu'à 25 virements par mois", désormais gratuits.

Au-dessus de ces virements, un taux égal à celui du règlement de virement de la Commission européenne est appliqué, à raison de 0,2% pour les cartes de débit et de 0,3% pour les cartes de crédit, selon le député.

"Pour une carte de débit qui ferait un virement de 40 euros, on parlerait, au final, de huit centimes de commission", a déclaré Miguel Matos.

En ce qui concerne les commissions bancaires, la fin de celles-ci est également marquée «en annulations (extinction ou résiliation de contrat) et en renégociations de crédit».

«Dans les nouveaux contrats, la fin des frais de traitement des paiements» était une autre mesure approuvée par les députés.

Le député a également déclaré à Lusa qu'une exception avait été approuvée dans les déclarations de dette à des fins sociales, devenant «gratuites jusqu'à six par an – une tous les deux mois – à des fins sociales», comme pour une présentation dans les écoles ou les garderies .

Le libellé définitif de la proposition PSD qui étend aux comptes minimums des services bancaires la fin des commissions sur les virements via les applications de paiement, avec une limite mensuelle de cinq virements, a également été fixé aujourd'hui, entrant également en vigueur le 1er janvier.

L'association de protection des consommateurs Deco a félicité le Parlement d'avoir approuvé la fin des frais bancaires et sur MB Way, mais a mis en garde contre une «inégalité de traitement» des consommateurs dans le cas des coûts de traitement des paiements.

Le juriste de la déco Tito Rodrigues a averti que la commission de traitement de la disposition est interdite "uniquement pour les nouveaux contrats", ce qui "prédit une inégalité entre les consommateurs", car "ceux qui avaient déjà dû continuer à payer une somme d'environ 285 millions d'euros par an, sans service ».

"Nous avons un pays avec des clients de banques à deux vitesses et Deco y examinera de près", a-t-il assuré.

L'Association bancaire portugaise (APB), pour sa part, a appelé «céder au populisme» la fin de plusieurs commissions bancaires, dont MB Way, et a déclaré que la législation approuvée soulève des questions de constitutionnalité.

«L'approbation par l'Assemblée de la République d'un ensemble de diplômes liés aux frais bancaires est une concession au populisme. Cet ensemble de diplômes soulève plusieurs questions de constitutionnalité, porte atteinte aux principes fondamentaux du fonctionnement de l'économie de marché et défie la rationalité, la prudence et la préparation de l'avenir », selon le président de l'APB, Fernando Faria de Oliveira.

JE (LT / ALYN) // JNM

Le contenu Modifications des commissions sur MBWay, prêts et versements bancaires en vigueur en janvier apparaît en premier dans Vision.