« Au cours des cinq dernières années, des besoins urgents liés à l’acquisition d’équipements de redondance de satellites ont été signalés au gouvernement de la République, au siège du conseil des utilisateurs du réseau, qui n’ont pas encore été mis en œuvre », lit-on dans une note publiée aujourd’hui par le Secrétariat Régional de la Santé et de la Protection Civile de Madère.

SIRESP (Système Intégré des Réseaux d’Urgence et de Sécurité du Portugal) opère en RAM (Région Autonome de Madère) de manière permanente depuis 2010.

Selon l’exécutif de Madère, tous les investissements réalisés en termes de nouvelles acquisitions d’équipements à l’usage du SIRESP « étaient de la responsabilité directe du gouvernement régional ».

Après des difficultés de communication détectées suite à l’inondation du 20 février 2010, qui a fait 47 morts, quatre disparus, des centaines de déplacés et d’importants dégâts matériels, le Gouvernement Régional a mis en place un réseau de communication alternatif, VSAT (Very Small Aperture Terminal), dans le but d’« assurer l’intervention d’urgence et l’assistance en RAM ».

« L’équipement VSAT est présenté comme une redondance du réseau SIRESP dans la région autonome de Madère », ajoute-t-il.

Ce réseau de communication alternatif vise à « assurer l’intervention et l’assistance d’urgence dans la RAM, étant une acquisition qui a émergé principalement comme un réseau parallèle et une redondance du réseau SIRESP dans la région », a renforcé une source du gouvernement régional à l’agence de Lusa.

Ce réseau fonctionne en partenariat technologique avec Altice Portugal et vise à assurer une plus grande efficacité du système de communication dans les situations d’urgence.

Dans la note publiée aujourd’hui, il est souligné que, « dans les affaires en suspens avec le gouvernement de la République », Madère a la question de la lutte aérienne contre les incendies, adoptée depuis 2018, dont les coûts ont été supportés « avec des fonds exclusivement du budget régional ». », ce qui représente un investissement annuel de plus de quatre millions d’euros.

Samedi, le ministère de l’Intérieur a annoncé un nouvel investissement de 4,2 millions d’euros dans le SIRESP pour des équipements de redondance permettant d’assurer les communications par satellite en cas de panne des circuits terrestres.

Dans un communiqué, le bureau du ministre José Luis Carneiro a déclaré qu’une partie de cet équipement « est déjà destinée aux Açores et à Madère, dans le cadre d’un investissement plus large visant à étendre le réseau SIRESP aux régions autonomes et qui devrait être achevé en 2023 ».

AMB (DF/CMP) // MLS