La pièce sera produite par l’Opéra d’Oviedo et les représentations auront lieu les 11, 13, 15, 17 et 19 mars, selon le programme de la saison, publié aujourd’hui par le Théâtre national de São Carlos (TNSC).

L’interprétation mettra en vedette « une distribution majoritairement portugaise », avec Susana Gaspar (comme Mimì, dans deux récitals, avec Natalia Tanasii dans les trois autres), Christian Luján (Marcello), Bárbara Barradas (Musetta) et André Henriques (Colline).

En mai, le nouveau chef principal de l’Orquestra Sinfónica Portuguesa (OSP), Antonio Pirolli, pourra diriger le groupe dans une nouvelle mise en scène, dans le cas « Faust », de Charles Gounod, d’Alfonso Romero Mora, dans une production de l’Opéra de Las Palmas.

Le ténor sud-coréen Mario Bahg (dans le rôle de Faust) et la soprano Irina Lungu (dans le rôle de Marguerite) se produiront sur scène les 18, 20 et 22 mai, accompagnés de Rubén Amoretti (Méphistophélè) et André Baleiro (Valentin).

Le troisième opéra joué au premier semestre 2021 au TNSC est « Andrea Chénier », d’Umberto Giordano, qui, selon la salle de Lisbonne, n’a pas été joué sur cette scène depuis 1967.

« Andrea Chénier », les 24, 26 et 28 juin, est coproduit par le Teatro Lírico do Trieste avec l’Opéra de Maribor et sera mis en scène par Sarah Schinasi, avec Pirolli à nouveau en charge de l’OSP.

Marco Berti (dans le rôle principal), Elisabete Matos (dans le rôle de Maddalena di Coigny) et Claudio Sgura (dans le rôle de Carlo Gérard) joueront.

Les trois opéras mettent également en vedette le TNSC Choir.

« J’insiste inévitablement sur l’inclusion d’un titre qui n’a pas été présenté dans ce théâtre depuis plus de 50 ans et qui, de cette manière, correspond à la responsabilité du Théâtre National de présenter des œuvres de grande qualité, même si moins connues du public. public et absent du grand répertoire des maisons d’opéra », a déclaré, citée dans un communiqué, la directrice artistique de TNSC, Elisabete Matos.

La saison 2022 débute par deux concerts du Nouvel An, les 2 et 3 janvier, respectivement au TNSC et au Teatro Municipal Joaquim Benite, à Almada, qui consistent en la présentation par OSP et par le Chœur des pièces de Johann Strauss II, Verdi et Ponchielli.

Le 21 janvier, l’OSP, sous la direction de José Eduardo Gomes, interprétera, au TNSC, des œuvres de Prokofiev, Ravel et la « suite » du « Passaro de Fogo » de Stravinsky, avec un accent sur la première mondiale de « O Monstrengo », de Marco Pereira, qui a remporté la première édition d’ABC…Composers! Prix ​​d’encouragement à la composition.

Jusqu’en juin, il y aura des spectacles entre TNSC, Centro Cultural de Belém (CCB), à Lisbonne, et Joaquim Benite, à Almada, avec un accent particulier sur Requiem, de Verdi, par OSP avec le Choeur (14 et 16 avril, au TNSC, coïncidant avec le temps de Pâques), et pour le Concerto pour violon et orchestre et la Symphonie n° 2, de Luís de Freitas Branco (8 mai, au CCB), également de l’OSP.

TDI // MAG

Le contenu mis en scène de l’opéra revient à San Carlos en mars avec « La Bohème » apparaît en premier dans Visão.