L’industrie du mariage en Algarve – qui s’est épanouie ces dernières années et s’attendait à une «2020 spectaculaire» grâce au nombre croissant de couples étrangers choisissant de se marier dans la région – a subi un coup dur à cause de la pandémie de Covid-19. Les couples reportent maintenant le «grand jour» à l'année prochaine ou attendent de voir comment la pandémie se développe au Portugal.

Les entreprises liées à l'industrie, telles que les hôtels, les coiffeurs, les maquilleurs, les fleuristes, les décorateurs et les photographes, sont confrontées à des moments difficiles.

"Jusqu'à récemment, nous espérions encore organiser des mariages en septembre et octobre et peut-être un ou deux en août", a déclaré Carla Valentim de Sonho a Dois à la radio TSF. Cependant, les couples se retiennent en raison de nouvelles épidémies dans le pays.

"Ils veulent venir ici se marier, mais ils sont inquiets", a-t-elle déclaré, révélant que la pandémie avait coûté à son entreprise "plusieurs milliers d'euros". Entre avril et octobre, elle avait prévu 123 mariages.

"2020 allait être une très, très bonne année", a-t-elle déclaré, espérant des signes d'amélioration en 2021.

Comme le souligne TSF, le marché des mariages étrangers en Algarve s'est considérablement développé ces dernières années et de nombreuses sociétés ont été créées pour répondre exclusivement à cette «industrie de plusieurs millions d'euros».

«De nombreux couples irlandais, britanniques, allemands et suisses choisissent la région pour se marier en raison de son climat et des lieux face à la mer», ajoute-t-il.

michael.bruxo@algarveresident.com