L’hôpital São Gonçalo de Lagos – détenu et géré par le groupe hospitalier privé HPA Saúde – a proposé d’aider le service national de santé (SNS) en traitant des patients non-Covid dans son unité d’hospitalisation et ses blocs opératoires.

«Nous restons pleinement disponibles pour collaborer, comme nous le sommes depuis mars 2020», a déclaré un porte-parole de HPA, faisant référence à la façon dont l’hôpital de São Gonçalo a été transformé en centre de traitement Covid-19 pendant la première vague de la pandémie (cliquez ici) .

« Ce n’est qu’avec les forces conjointes de tous les secteurs disponibles qu’il sera possible de surmonter cette terrible phase », a ajouté le porte-parole.

Selon le groupe hospitalier, le Conseil de l’hôpital universitaire de l’Algarve (CHUA) mettra à sa disposition les 26 lits d’hospitalisation de São Gonçalo et deux blocs opératoires pour «alléger les listes d’attente chirurgicales pour les différentes spécialités médicales».

Cependant, l’hôpital «maintiendra son activité régulière» – cela comprend son service d’urgence, les consultations externes, les examens et les analyses cliniques. Les autres hôpitaux du groupe HPA à Alvor et Gambelas restent également ouverts, y compris leurs unités d’urgence 24h / 24.

«Il est impératif que tout le monde se concentre sur l’essentiel: lutter contre cette pandémie, sans oublier cependant que toutes les maladies qui ne sont pas COVID sont tout aussi importantes et, si elles ne sont pas correctement surveillées, pourraient également avoir une issue mortelle», a déclaré le porte-parole de HPA.

michael.bruxo@algarveresident.com