Les travaux d’extension du réseau du métro de Porto conditionneront, pendant au moins un an et demi, la mobilité dans les villes de Porto et Gaia, certains des principaux accès étant interdits à la circulation automobile.

À Porto, le contrat de construction de la ligne Rosa reliera S. Bento/Praça da Liberdade à la Casa da Música, desservant l’hôpital de Santo António, le Pavilhão Rosa Mota, le Centro Materno-Infantil, la Praça de Galiza et les facultés de Le hub de Campo Alegre, démarré fin mars, a provoqué des restrictions de circulation depuis au moins le mois de mai, notamment sur la Praça da Liberdade, où la circulation des voitures sur le premier tronçon de la voie ouest est interrompue depuis le 12 octobre.

Dans cette zone, la construction de ce nouveau tronçon entraînera dès mercredi davantage de restrictions de circulation, avec la construction d’un tunnel de 20 mètres de profondeur et d’environ quatre mètres de diamètre, intitulé Rio de Vila, pour « canaliser les eaux de pluie ».

Dans le même temps, débuteront les « murs moulés » de la future gare Praça da Liberdade, a révélé vendredi Metro do Porto.

Le contrat, qui durera environ 13 mois, impose une interdiction de circulation sur la Rua dos Clérigos, ne gardant que la circulation piétonne entre cette artère et la Praça da Liberdade.

La dernière section de la Rua do Almada n’a également plus de sortie de route (restant piétonne) vers Largo dos Lóios et Praça, avec un trafic bidirectionnel depuis la zone Banco de Portugal. Les déviations de trafic déjà mises en place sur la Praça da Liberdade et l’Avenida dos Aliados sont toujours en vigueur.

Toujours en centre-ville, la circulation dans le Largo São Domingos est interdite depuis le 31 mai et pour une durée d’un an, pour contourner le Rio de Vila.

Le contrat imposait également des restrictions de circulation dans la section initiale de l’Avenida de França, qui sera interdite du 28 octobre à fin 2022, la circulation s’effectuant sur le terrain de la future gare Casa da Música II.

Selon Metro do Porto, « après l’exécution de la dalle de toit de la nouvelle gare et la requalification urbaine environnante, la circulation des véhicules sera rétablie à son rythme actuel ».

Depuis le 19 octobre, des travaux sont toujours en cours, à l’hôpital Santo António, qui ont forcé la coupure temporaire de Travessa do Carregal pendant un mois.

Les travaux ont également imposé le déplacement d’arrêts sur 13 lignes STCP, situées au centre-ville de Porto, ayant déjà conduit la municipalité à admettre que les célébrations de la Saint-Sylvestre devront être repensées « sous un format différent » compte tenu des contraintes occasionnées par les travaux de la construction de la nouvelle ligne de métro.

La Linha Rosa disposera de quatre stations et d’environ trois kilomètres de voies, reliant São Bento/Praça da Liberdade à Casa da Música, et les travaux devraient se poursuivre jusqu’à la fin de 2023.

Parallèlement, le contrat pour le prolongement de la ligne jaune est également en cours d’élaboration, qui traverse actuellement le fleuve Douro par le pont Luís I, de l’hôpital São João, à Porto, à Santo Ovídeo, à Vila Nova de Gaia, qui est également d’imposer des restrictions de circulation.

Depuis mardi et pour une durée de 18 mois, la circulation dans le tunnel de Santo Ovídio est interrompue, dans le cadre du projet d’extension de la Ligne Jaune entre Santo Ovídio et Vila d’Este, dont les travaux ont débuté en mars et se sont achevés. prévu pour décembre 2023.

L’interruption de la circulation dans le tunnel, où transitaient environ 40 000 voitures par jour, vise à construire le viaduc pour accéder à la Linha Amarela, un chantier qui durera un an et demi.

Le contrat pour le prolongement de la ligne jaune, notamment la construction de la gare Manuel Leão, l’une des trois prévues, avait déjà forcé la coupure, mi-avril, de la circulation à l’intersection de la Rua do Clube dos Caçadores avec Rua do Rosário, qui sera occupée jusqu’au deuxième trimestre 2023, par le chantier.

Les travaux d’extension de la Ligne Jaune et la construction de la Ligne Rose représentent, au total, un ajout de six kilomètres et sept stations au réseau de métro de Porto et un investissement total de plus de 400 millions d’euros.

A ces contraintes s’ajoutent celles provoquées par la fermeture, le 14 octobre et pour une durée d’un an, du tablier inférieur du pont Luiz I pour travaux de réhabilitation.

VSYM // MSP