Pour la première fois en 20 ans, les socialistes du PS ont perdu leur «majorité absolue» dans la région autonome des Açores.

Les élections législatives qui ont eu lieu dimanche dernier (25 octobre) ont vu le parti s'en sortir avec 39,1% des voix, perdant cinq mandats parlementaires dans le processus.

Le PSD de centre-droit est le parti qui a fait le plus en termes de «gains», augmentant le nombre de ses députés au parlement régional de 19 à 21, tandis que Chega, PAN et Iniciativa Liberal ont tous obtenu au moins un député pour la première fois.

Les victimes étaient les communistes du PCP, qui ont perdu leur seul député, ainsi que le CDS-PP (qui a perdu l'un de ses quatre représentants sur les îles).

Le pire était peut-être le fait que même avec le beau temps et le temps imparti, la majorité des Açoriens ne pouvaient pas du tout se donner la peine de voter. L'abstention était d'environ 54%, selon les rapports, ce qui a néanmoins été meilleur que lors des dernières élections (en 2016) lorsque plus de 59% de l'archipel n'a pas exercé son droit de vote.

Le résultat de dimanche signifie que le président régional du PS, Vasco Cordeiro, remporte un troisième et dernier mandat, mais aura désormais «toute une tâche devant lui» (selon un tweet du président du PS Carlos César) pour former un gouvernement.

Cordeiro doit «négocier avec six autres partis au sein du parlement des Açores».

natasha.donn@algarveresident.com