1-1-e1669908198824-png
Table des matières

Les pompiers s'attaquent à un énorme incendie à cheval sur trois arrondissements de l'ouest de l'Algarve

Plus de 230 pompiers de partout en Algarve s'attaquent à un incendie majeur qui s'est déclaré à Bordeira, Aljezur juste avant 13 heures aujourd'hui.

Ils sont soutenus par 10 avions et hélicoptères et plus de 70 appareils.

Les inquiétudes sont que les flammes – attisées par des vents forts avec des rafales de 40 à 55 km – se rapprochent trop des maisons et des biens.

30 personnes ont ainsi été évacuées à titre préventif.

L'incendie fait rage «intensément» sur deux fronts à travers la garrigue parsemée de poches de pin, d'eucalytus et de rose des bois (qui sont toutes très inflammables) autour du hameau de Vilarinha.

Le hameau touristique voisin de Pedralva est également potentiellement menacé, tout comme le village beaucoup plus grand de Budens et la Mata Nacional de Barão de São João – la zone de forêt qui mène à l'est vers les villages de Barão São Miguel et Barão de São João.

Alors que les bombardiers à eau fonctionnent sans cesse, les engins de terrassement coupent les coupe-feu devant les fronts.

L'incendie est couvert par CMTV qui a un reporter sur le terrain. Il souligne que les conditions créent «beaucoup de problèmes» et que l’incendie de fin d’après-midi semble incontrôlable.

Le travail des pompiers n’est pas aidé par le fait qu’un certain nombre de maisons dans la région sont «rudimentaires», en bois et «cachées» à toutes fins utiles.

Le nuage de fumée provoqué par l'incendie a déjà parcouru plusieurs kilomètres, tandis que l'incendie lui-même chevauche trois arrondissements: Vila do Bispo et Lagos et Aljezur, et aurait traversé l'EN125 en début de soirée.

Mises à jour à suivre. SAMEDI (tôt le matin): Plus de 460 pompiers signalés sur les lieux, 148 appareils: un support aérien sur le point de remonter. Il s'agit du seul incendie important sur le territoire national en ce moment, car la hausse des températures a été prévue au cours des prochains jours.

9h: Blaze continue sur deux fronts. Tragiquement, des maisons ont été perdues – appartenant en grande partie à des étrangers «expatriés» – ainsi qu'un certain nombre de caravanes et de camping-cars stationnés sur terre. L'étendue des dégâts de feu dépasse maintenant 10 km. Le soutien aérien est jusqu'à 5. Cette bataille se poursuivra toute la journée. Quiconque essaie de se rendre à un endroit dans cette zone trouvera des barrages routiers sur certaines routes, en particulier la EN125 entre Burgau-Budens et le chemin de terre menant de Budens à Pedralva.

18h: Le soutien aérien est passé à 10 aujourd'hui, avec le feu prononcé «dominé» il y a quelques heures, mais le vent a maintenu les autorités occupées. Les poussées sont venues et ont été traitées, puis rallumées à nouveau. La situation est encore loin d'être terminée. Le dernier «front» se dirige vers Barão de S. João, étant déjà arrivé près de Vinha Velha (dans le Mata Nacional) où il y a un certain nombre de maisons. Les gens ont commencé à être évacués «par précaution».

Une famille qui a déjà perdu sa maison dans l'incendie a dû à nouveau déménager de la maison d'un ami (qui a échappé aux flammes hier) car cette maison est maintenant sous la menace renouvelée d'une poussée.

Tout au long de cet incendie, des volontaires ont transporté des fournitures vers des pompiers épuisés. Voir «Associação Alerta de incendio Florestal / Forest fire» pour plus de détails.

Rapport de situation: Le CDOS de Faro (le commandement de district des opérations d'urgence) sera au Centro Escolar à Budens ce soir à 20h05 pour donner les dernières informations "à jour" sur la progression des incendies.

Y participeront le commandant des opérations Vítor Vaz Pinto, le secrétaire d'État José Apolinário (coordinateur de l'exécution de la déclaration de la situation de calamité en Algarve), les patrons de la protection civile et les maires des trois arrondissements touchés Adelino Soares (Vila do Bispo), José Gonçalves (Aljezur) et Hugo Pereira (Lagos).

Pour ce dernier, cette semaine n'aurait guère pu être pire. Il a dû faire face aux retombées de la fête illégale qui ont entraîné une éruption d'infections Covid-19, et maintenant ce terrible incendie rampant dans l'arrondissement sur les ailes du vent.

Quant à la cause de cet incendie, il semble qu'il s'agisse d'une véritable «erreur»: le chauffage d'une tronçonneuse utilisée pour couper du bois qui a envoyé des étincelles qui ont enflammé le gommage à sec de la tinder box. L'homme dont l'équipement a déclenché l'incendie a tout essayé pour l'éteindre, mais le vent et l'inclinaison du terrain ont rapidement rendu la situation hors de contrôle.

DIMANCHE: L’incendie a été déclaré dans la «phase de résolution». Il est à toutes fins utiles, mais les points chauds restent et le danger de flambées soudaines voit des centaines de pompiers toujours au sol, soutenus par plus de 150 appareils et au moins six soutiens aériens.

Des groupes se sont formés sur les médias sociaux pour aider ceux qui ont tout perdu: ils n'ont pas été mentionnés de manière significative dans les articles de presse pour la simple raison que ces malchanceux vivaient dans des maisons qu'ils avaient amoureusement construites au fil des ans mais qui n'étaient pas «  autorisées '' ou sinon «légal».

(Photo: Jackie Stringer / Facebook)

Articles récents