Les pilotes de la compagnie aérienne portugaise TAP ont donné le feu vert à un accord d’urgence qui comprend des réductions de salaire allant jusqu’à 50%, alors que la société lutte pour survivre aux impacts économiques de la pandémie, selon l’agence de presse locale Lusa samedi.

«La réunion des pilotes TAP à l’assemblée de l’entreprise a approuvé l’accord d’urgence proposé par l’entreprise. Ainsi, ils ont décidé d’abdiquer 50% de leurs salaires pour le recouvrement de TAP », lit-on dans le communiqué.

L’accord avait déjà été signé entre le syndicat et l’entreprise mais devait être ratifié par les pilotes.

L’accord d’urgence concerne 1252 pilotes et comprend une réduction de salaire de 50% en 2021, 45% en 2022, 40% en 2023 et 35% en 2024.

TAP a déclaré une perte nette de 119 millions d’euros et devrait réduire sa capacité hivernale jusqu’à 70% sur un an au milieu de la pandémie de Covid-19.