Dans un communiqué publié aujourd’hui, le label Sony annonce qu' »une série de concerts entre Maria João Pires et Júlio Resende débutera le 4 juillet », et que « ce nouveau projet qui réunit les deux musiciens s’appelle ‘Maria João Pires & Júlio Resende — Dialogues’”.

« Les premiers concerts dédiés exclusivement à ce projet auront lieu le 9 juillet, à Póvoa de Varzim [no Festival Internacional de Música], et le 13 août à Faro [na Sé]. Mais il y aura cependant, au Oeiras Valley Festival [nos Jardins do Marquês, em Oeiras], le 4 juillet, un premier concert, exceptionnellement en régime de première partie par un, et une deuxième partie par un autre musicien, avec des surprises en cours de route », peut-on lire dans le communiqué.

Selon l’éditeur, dans ce projet, Maria João Pires « joue de merveilleuses interprétations des notes qui ont déjà été écrites par de grands compositeurs, tels que Schumann, Chopin, [Domenico] Scarlatti, Bartók, Schubert et Bach, qu’elle transcende dans chaque ‘performance’ », tandis que Júlio Resende, « pour jouer et chercher à se transcender, il a besoin qu’aucune note ne soit déjà écrite, pour qu’il y ait la liberté d’écrire dans le moment, en plein vol, donc, à partir de ces auteurs et du recueil de chansons de fado, pouvoir improviser, prendre des risques, créer quelque chose qui ne sera entendu qu’une fois par le public présent, et qui ne se répétera jamais ».

Júlio Resende, cité dans le communiqué, rappelle que « Diálogos » a commencé en Belgais. En décembre 2019, les deux pianistes se sont produits lors de deux concerts inédits au Belgais Arts Center, à Escalos de Baixo, Castelo Branco.

En 1999, Maria João Pires a créé le Centre Belgais pour l’étude des arts, à Escalos de Baixo, Castelo Branco, un projet éducatif, pédagogique et culturel avec un impact sur la région, qui a même eu le soutien du ministère de l’Éducation. Dix ans plus tard, en 2009, le centre a fermé en invoquant à l’époque une « situation économique et financière difficile ».

En 2018, le projet a été rénové et réactivé en tant que Centre des Arts de Belgais, offrant des retraites musicales, un espace pour des performances et des ateliers de musique. Il y a aussi l’hébergement et la production d’huile d’olive, comme on peut le voir sur le site officiel.

Maria João Pires est née à Lisbonne, le 23 juillet 1944. Elle est la plus internationale et la plus renommée des pianistes portugaises, avec une carrière artistique qui remonte à la fin des années 40, lorsqu’elle se produisit pour la première fois en public, à l’âge de quatre.

Parmi les prix remportés pour le talent artistique figurent le premier prix du concours international Beethoven (1970), le prix du Conseil international de la musique, appartenant à l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO, 1970) et le prix Pessoa ( 1989).

Dans les années 1970, son nom est devenu un nom récurrent dans les programmes des principales salles de concert à travers le monde, et dans les catalogues des principaux éditeurs de musique classique : Denon, d’abord, pour lequel il a enregistré l’intégralité des Sonates de Mozart primées (1974) ; à Erato, puis, dans les années 1980, où il a laissé Bach, Mozart et l’une des interprétations les plus célèbres des « Scènes d’enfants » de Schumann ; puis Deutsche Grammophon, à partir de 1989.

Dans sa carrière, les partenariats avec le pianiste turc Hüseyin Sermet, avec les chefs Claudio Abbado, Pierre Boulez, Frans Bruggen, John Eliot Gardiner, Michel Corboz, Armin Jordan, Claudio Scimone et Theodor Guschlbauer, entre autres, se démarquent. Il a joué avec les orchestres les plus importants, de l’Orchestre philharmonique de Berlin à l’Orchestre philharmonique de Londres.

En 2015, il remporte le prix Gramophone, avec l’enregistrement des Concertos 3 et 4 pour Onyx de Beethoven, avec l’Orchestre symphonique de la Radio suédoise et le chef Daniel Harding.

Le pianiste et compositeur Júlio Resende a commencé son parcours dans le jazz, passant plus tard par le fado, le word et le pop-rock.

Après avoir enregistré les trois premiers albums en quatuor et en trio, « Amália por Júlio Resende » (2013) est la première œuvre solo du pianiste.

Dans « Poesia Homónima » (2015), il a mis en musique des poèmes d’Eugénio de Andrade et Gonçalo M. Tavares, avec la voix du psychiatre Júlio Machado Vaz.

Júlio Resende faisait également partie du groupe Alexander Search, un projet inspiré de la poésie anglaise de Fernando Pessoa dans laquelle des musiciens, comme le poète, assument des personnages et dont le premier album a été publié en 2017.

De plus, il a joué avec des interprètes telles que Aldina Duarte, Cuca Roseta, Ana Bacalhau, Cristina Branco, Silvia Pérez Cruz et Ana Moura.

L’album le plus récent de Júlio Resende, « Júlio Resende Fado Jazz Ensemble », est sorti en octobre de l’année dernière.

JRS // MAG

Le contenu des pianistes Maria João Pires et Júlio Resende ensemble dans le nouveau projet « Diálogos » apparaît d’abord dans Visão.