Les paiements par carte ont enregistré une augmentation annuelle de valeur et de quantité en septembre, qui est la première fois depuis le début de la pandémie et les premières données pour octobre indiquent une nouvelle augmentation, a révélé la Banque du Portugal.

Selon les données publiées aujourd'hui par le superviseur du système financier, la valeur des paiements par carte a augmenté en septembre de 0,1% par rapport au même mois de l'année dernière, et le nombre de ces mouvements a également dépassé les chiffres enregistrés de 0,2%. Année avant.

C'est la première fois depuis le début de la pandémie de covid-19 que les opérations de cartes de paiement se développent d'année en année, l'évolution observée en septembre représentant une reprise d'environ 30 points de pourcentage par rapport à avril 2020, mois au cours duquel, selon Banco de Portugal (BdP), «il y a eu une réduction sans précédent» de l'utilisation de ces cartes.

Les informations de BdP indiquent également que septembre est le troisième mois consécutif au cours duquel les achats des consommateurs portugais ont enregistré une croissance d'une année sur l'autre, ayant augmenté de 5,2%, une tendance qui devrait se poursuivre en octobre, compte tenu des données disponibles pour le premier trois semaines de ce mois.

La pandémie a conduit les gens à adhérer davantage aux paiements sans contact – dont la valeur limite a également été augmentée pour éviter le contact physique avec les terminaux de paiement – avec des données indiquant qu'en septembre, ils représentaient 30% des achats par carte, un une augmentation de 22 points de pourcentage par rapport à la moyenne de 2019.

Les achats en ligne, en revanche, ont représenté 9% des achats par carte, soit une augmentation de 1,5 point de pourcentage par rapport à la moyenne observée l'an dernier.

L'impact de la pandémie est également visible dans la structure des dépenses des ménages, les achats dans les supermarchés / hypermarchés et autres activités de vente au détail et de santé enregistrant des augmentations similaires en septembre de 7% et 17%, respectivement, tandis que des secteurs tels que la restauration et l'hébergement est resté en territoire négatif (-14,4% et -42,7%, respectivement).

Les informations recueillies par BdP suggèrent également qu'il y a eu une substitution des retraits d'espèces aux achats par carte, puisque la valeur des retraits d'espèces effectués par les Portugais en septembre 2020 était de 7,1% inférieure au même mois de 2019. Malgré cela, la valeur cumulée des achats nationaux et des enquêtes a augmenté de 0,3%.

«Au cours des trois premières semaines d'octobre (jusqu'au 18), les achats effectués par les consommateurs portugais sur le territoire national ont augmenté de 4,2% d'une année sur l'autre», ajoute Banco de Portugal.

En ce qui concerne les paiements et retraits effectués par les Portugais à l'étranger et par les étrangers au Portugal, les chiffres de septembre restent inférieurs aux valeurs enregistrées un an plus tôt, reflétant les restrictions à la circulation internationale imposées par la pandémie.

Les achats des Portugais à l'étranger et les achats des étrangers au Portugal ont enregistré des baisses annuelles de 18,3% et 46%, respectivement. En revanche, la valeur des retraits effectués par les étrangers au Portugal a baissé de 35,5%, et par les Portugais à l'étranger, elle a baissé de 34,7%.

Cette tendance à la baisse d'une année sur l'autre se poursuit en octobre, les données disponibles jusqu'au 18 de ce mois montrant une baisse de 50,9% d'une année sur l'autre des achats effectués par les étrangers; 6,5% de retraits d'espèces effectués par des Portugais; et une diminution de 34,5% des retraits d'espèces effectués par des étrangers au Portugal.

LT // EA

Les opérations de la carte de contenu en septembre ont connu la première augmentation d'année en année depuis le début de la pandémie qui apparaît pour la première fois à Visão.