Le mouvement dans les ports du Portugal continental a diminué de 8,8% de janvier à août, à 53,7 millions de tonnes, par rapport à la même période de l'année précédente, a annoncé aujourd'hui l'Autorité de la mobilité et des transports (AMT).

Cependant, en ne considérant que le mois d'août, il y a une augmentation de 12% du fret par rapport au même mois de 2019, ce qui, selon l'AMT, est «à la charge totale du port de Sines, enregistrant une augmentation de 43,7% par rapport à Août 2019 (reflétant toutefois le fait que le mois d'août 2019 a enregistré le plus faible volume de l'année), et annulant les variations négatives de tous les autres ports, à savoir Leixões et Lisbonne avec des baisses respectives de 11,6 % et 8,7% ».

Le charbon continuerait «d'avoir une influence négative sur la performance de l'écosystème portuaire, en perdant 1,94 million de tonnes au cours des huit premiers mois de l'année».

Comme l'explique l'AMT dans un communiqué, la variation globale du système portuaire jusqu'en août s'explique par le «comportement négatif de la plupart des ports, en particulier de Sines», qui perd 1,21 million de tonnes, ainsi que de Lisbonne, qui enregistre une baisse 1,72 million de tonnes, et pour Leixões, dont le mouvement a diminué de 1,56 million de tonnes.

Les seuls ports avec des variations positives sont ceux de Figueira da Foz et Faro, dont les mouvements ont augmenté de 21,6 mille tonnes (mt) et 23,8 mt, respectivement, avec des variations en pourcentage respectives de + 1,7% et +30, 5%.

Selon l'AMT, «le charbon continue d'avoir une influence négative décisive sur la performance globale de l'écosystème, car il ne devrait pas procéder à de nouvelles importations de volume significatif pour alimenter les centrales thermoélectriques de Sines et Pego, avec l'arrêt des activité annoncée pour 2021 ».

Au niveau des marchés du fret, le charbon a enregistré un volume global inférieur à celui de 2019, de -1,94 million de tonnes (-81,1%), suivi des produits pétroliers avec -1,65 million de tonnes ( -13,4%), pétrole brut avec -508,6 mt (-6,8%) et autre solide en vrac avec -489,2 mt (-9,4%).

Les produits agricoles, les cargaisons «roulier», les cargaisons fractionnées et les autres vracs liquides ont également diminué, seules les cargaisons conteneurisées et les minerais affichant des augmentations au cours des huit premiers mois de l'année, bien qu'avec des valeurs «peu expressives». , de +111,2 mt et +81,4 mt, respectivement.

Selon l'AMT, "à l'exception de Lisbonne, mais dont les causes ne sont pas sans rapport avec le climat d'instabilité de la main-d'œuvre qui continue de se faire sentir", apparemment le marché du fret conteneurisé "est déjà dans une phase de reprise après le ralentissement induit par la pandémie de covid. -19 ”.

Compte tenu des huit premiers mois de l'année, le port de Sines détient désormais une part majoritaire absolue de 50,3% du total des mouvements de fret manutentionné, soit une augmentation de 2,3 points de pourcentage par rapport à la même période en 2019, même si elle est toujours -4,1 points de pourcentage par rapport au maximum enregistré en 2016.

Leixões reste à la deuxième place, avec une part de 21,5%, suivi de Lisbonne (11,1%), Setúbal (7,9%), Aveiro (6,1%) et Figueira da Foz (2,5%) , Viana do Castelo, Faro et Portimão représentant ensemble 0,6%.

Concernant le nombre d'escales de navires, dans les différents types, l'ensemble des ports a enregistré un total de 6280 escales au cours des huit premiers mois de cette année, soit une baisse de 11,7% (-830 escales au total) par rapport à la même période de 2019 correspondant à un tonnage brut d'environ 112,7 millions, moins -14,8% par rapport à la même période de l'année précédente.

Ce comportement résulte des baisses enregistrées dans la plupart des ports, Lisbonne apportant une «forte contribution» en enregistrant -546 appels, dont environ 176 appels annulés en raison des mesures de lutte contre la pandémie de covid-19.

Selon l'AMT, «ces mesures ont également eu un impact sur les ports de Douro et Leixões et Portimão, qui ont enregistré une diminution totale de respectivement -104 et -44 escales», «seules Figueira da Foz et Faro enregistrant des variations positives dans le nombre d'arrêts lors de l'enregistrement en août une croissance de +9 et +6 arrêts, respectivement ».

PD // MSF

Le contenu des mouvements dans les ports du Portugal continental baisse de 8,8% jusqu'à ce que le premier août apparaisse à Visão.