Les Golden Globes, prix du cinéma et de la télévision de la Foreign Press Association à Hollywood, sont annoncés aujourd’hui, dans un contexte atypique de pandémie et éclipsé par des critiques sur le comportement éthique de l’organisation.

La 78e édition des Golden Globes sera nettement virtuelle, en raison du covid-19, comprendra une présentation de Tina Fey et Amy Poehler et la participation de certains des lauréats de l’année dernière.

Le film «Mank», de David Fincher, et la série «The Crown», tous deux produits par la plateforme Netflix, sont en tête des nominations dans les domaines du cinéma et de la télévision.

« Mank » est nominé dans six catégories, dont celui du meilleur drame, de la réalisation, du scénario (pour Jack Fincher, père du réalisateur) et de l’acteur dramatique, pour Gary Oldman. Le film d’Aaron Sorkin «Les 7 de Chicago», également diffusé sur cette plateforme, rassemble cinq nominations aux Golden Globes, dans la catégorie Meilleur Drame, Réalisation, Scénario et représentation masculine, avec Sasha Baron Cohen.

Pour le prix de la meilleure réalisation, il y a une prédominance de femmes, avec Emerald Fennell («Jeune femme prometteuse»), Regina King («Une nuit à Miami…») et Chloé Zhao («Nomadland – Surviving in America») étant nominées. David Fincher («Mank») et Aaron Sorkin («The Chicago 7») se joignent.

Pour le Golden Globe du meilleur film étranger, «Another round» de Thomas Vinterberg, «A life ahead of you», d’Edoardo Ponti, «La llorona», de Michael Chaves, «Deux», de Filippo Meneghetti, et «Minari» , par Lee Isaac Chung.

Dans la production de séries et de programmes télévisés, le plus nominé est «The Crown» (Netflix), pour six Golden Globes, dont la meilleure série dramatique. Les actrices Olivia Colman, Emma Corrin, Gillian Anderson, Helena Bonham Carter et l’acteur Josh O’Connor, du casting de cette série, sont nominés.

La cérémonie intervient quelques jours à peine après qu’une enquête du Los Angeles Times ait mis en doute la pertinence et la crédibilité de l’Association de la presse étrangère à Hollywood (HFPA) dans l’industrie cinématographique aux États-Unis.

Le journal a tracé une image de performance douteuse, protectionniste de ses membres et déconnectée de la réalité, révélant qu’il y a des membres de l’association recevant des rémunérations importantes, dont la provenance n’est pas transparente, et que tous ne sont pas effectivement journalistes.

Cette année, l’association a été largement critiquée pour avoir exclu des nominations aux Golden Globes plusieurs productions potentiellement candidates aux Oscars, comme « Da 5 Bloods » de Spike Lee, « Judas and the Black Messiah », de Shaka King, et  » Ma Rainey: La mère du blues « , par George C. Wolfe.

La cérémonie aura lieu entre 17h et 20h heure locale à Los Angeles (1h et 4h lundi à Lisbonne).

SS // TDI