Les centres commerciaux de la grande région de Lisbonne doivent rester fermés pendant encore 10 jours au moins, en raison du fait que diverses banlieues sont devenues des «points d’accès viraux».

Hier, a déclaré le Premier ministre António Costa, le Conseil des ministres de la semaine prochaine réévaluera la situation, mais tout laisse entrevoir une meilleure image d’ici le 15 juin.

Les hotspots sont clairement définis, a-t-il dit, et impliquent le plus souvent des travailleurs de la construction / temporaires. Pour l’instant, les autorités renforcent les tests, et les 18 municipalités autour de la capitale sont exclues des situations réunissant plus de 10 personnes à la fois.