Consolider la présence de l’écrivain dans l’histoire culturelle et littéraire, au Portugal et à l’étranger, et rendre hommage à sa figure de citoyen sont les objectifs des commémorations, dont les « lignes générales » ont été annoncées aujourd’hui à la Fondation José Saramago, en présence du le commissaire de l’initiative, le professeur Carlos Reis, et la présidente de la Fondation, Pilar del Rio.

La présentation d’aujourd’hui a porté sur les bases du programme, sans détailler chaque activité, comme dans le cas des conférences coordonnées par le bibliophile, chercheur et directeur du futur Centre d’études en histoire de la lecture, à Lisbonne, toujours sans date et sans emplacements définis ; et sans la partie internationale, qui se déroulera dans plusieurs pays, dont l’Espagne et le Brésil, et qui sortira en temps voulu, comme annoncé aujourd’hui.

Le 16 novembre, jour de l’âge de 99 ans de l’écrivain lauréat du prix Nobel de littérature 1998, 100 écoles primaires favoriseront la lecture simultanée du conte pour enfants « La plus grande fleur du monde », en partenariat entre la Fondation José Saramago, le Réseau des bibliothèques scolaires et le Plan national de lecture.

Un an plus tard, le 16 novembre 2022, 100 écoles secondaires favoriseront la lecture simultanée des pages du «Memorial do Convento» et «O Ano da Morte de Ricardo Reis», toujours en partenariat entre le Réseau des bibliothèques scolaires et le National Plan de lecture.

Entre les deux actions se déroulera l’année du centenaire, dans laquelle la lecture est un acte constant, dans la diversité de l’ensemble du programme, cible d’appel et d’éloge permanents.

A partir de la lecture des textes de l’écrivain, les écoles favoriseront également les représentations artistiques, dans différents supports et langues, à partir d’une sélection d’illustrations à afficher sur le site Internet de la Fondation, en partenariat avec le Plan National des Arts qui entretient le Réseau des Bibliothèques Scolaires et le Plan national de lecture.

Le programme comprend également des lectures théâtralisées de « L’Année de la mort de Ricardo Reis », du Teatro Nacional S. João, avec des écoles associées, des lectures, des débats et des expositions avec une extension au Réseau national des bibliothèques publiques, dans un partenariat entre la Fondation , la Direction générale du livre, des archives et des bibliothèques et des bibliothèques municipales de Lisbonne, et des lectures ouvertes des textes de l’écrivain, à Antena 2, par des personnalités invitées.

Parmi les 13 lectures académiques prévues pour les célébrations, se distingue le II Colloque d’études saramaguiennes, par les universités fédérales de Rio Grande do Norte et Fluminense, au Brésil, du 16 au 18 novembre, un colloque thématique qui se tiendra à l’Université de São Paulo, les 9 et 10 décembre de cette année, et la VIe Conférence internationale José Saramago, de l’Université de Vigo, en Espagne, qui aura lieu dans les prochains jours du 10 au 13 décembre.

«Avec les volontés, dont nous avons appris la force dans le ‘Memorial do Convento’, nous évoquerons le centenaire de José Saramago, dans divers axes d’action, car son œuvre littéraire et sa pensée le conseillent : dans l’axe de la biographie, dans ce de lecture, dans des publications et des réunions académiques », a déclaré Carlos Reis.

Tous ont en commun le défi de célébrer l’héritage d’un écrivain qui, en route vers ses cent ans, est toujours aussi actuel que ces mots qu’il a lui-même prononcés : « Je vis sans repos, j’écris à agité » », a-t-il souligné.

Pour Pilar del Rio, le centenaire de la naissance du prix Nobel de littérature en 1998 va nous permettre de « nous replacer devant une œuvre et une manière d’être au monde ».

« On le fera avec la sensibilité acquise au fil du temps de la pandémie, quand on a vu l’importance de cet atout essentiel qu’est la culture. Sans elle, sans les différentes manifestations que nous incorporons, lecture, musique, théâtre, séries télévisées, le temps aurait été encore plus sombre et notre capacité de résistance aurait diminué », a déclaré Pilar del Rio, soulignant qu' »il est basé sur cette prémisse que nous célébrions les cent ans de vie du contemporain qu’est José Saramago ».

La célébration du centenaire de José Saramago rassemble des entités très diverses, au Portugal et dans d’autres parties du monde. Dans ce contexte, la Fondation José Saramago (FJS) assumera un rôle central, respectant, bien entendu, l’autonomie des acteurs et des institutions qui apporteront leur contribution au Centenaire, a-t-il garanti.

Le programme de commémorations comprend des initiatives réparties dans plusieurs domaines, qui ne relèvent pas tous directement de la Fondation.

Biographie, faisant référence à la trajectoire biographique, formative et civique de José Saramago, en relation directe ou indirecte avec sa production littéraire, lecture, y compris la lecture de l’œuvre de Saramago dans les écoles, les bibliothèques, les associations culturelles, lecture projetée dans le débat autour de la pensée et de la lecture de Saramago, aboutissant à Des adaptations existantes ou de nouvelles créations, dans des expositions, au cinéma, au théâtre, à l’opéra, au ballet, aux arts plastiques, entre autres, sont quelques-uns des axes essentiels du programme des célébrations, annoncé aujourd’hui.

A l’occasion du centenaire de la naissance de l’écrivain, des éditions de José Saramago et des publications sur son œuvre sont également prévues, à savoir, dans plusieurs pays et langues, les « Conférences Nobel », une photobiographie de Ricardo Viel et Alejandro García, avec des photographies et œuvres inédites, l’édition électronique de l’exposition « José Saramago : A Semente e os Frutos » et « Agenda José Saramago pour 2022 », une édition de l’Imprensa Nacional, en partenariat avec la Fondation.

« L’amendement des auteurs. La toute nouvelle fiction portugaise. Études sur les écrivains lauréats du prix José Saramago », organisé par Jorge Vicente Valentim et André Corrêa de Sá, « O Essencial sobre José Saramago », de Carlos Reis et Sara Grünhagen, également publié par la Presse nationale, « José Saramago : « Le sage man », recueil de textes sur la doctrine littéraire et sociale de José Saramago, organisé par Carlos Reis, sont inclus dans les publications à éditer dans le cadre des commémorations.

Expositions et représentations artistiques, dont « Femmes saramaguiennes : sérigraphies et gravures sur des personnages féminins de Saramago », avec des textes d’écrivains lusophones et hispanophones et organisée par Ana Saramago, l’édition d’une pièce commémorative du centenaire de la naissance de l’écrivain et un cycle de cinéma , avec des projections de films adaptés ou d’après la fiction de José Saramago, par la Cinemateca Portuguesa, sont également prévues.

Des spectacles de danse, un concert et le retour de l’opéra « Blimunda », d’Azio Corghi et José Saramago, sur « Memorial do Convento », par la compagnie du Théâtre National São Carlos, ainsi que des pièces de théâtre basées sur des textes de l’écrivain. le programme des commémorations, dont aujourd’hui seules les « lignes générales » étaient présentées.

CP // MAG

Le contenu L’écrivain Alberto Manguel organisera des conférences sur le 100e anniversaire de José Saramago apparaît en premier à Visão.