S'adressant à Lusa, Ricardo Vilaça, chercheur à l'Institut des Systèmes et Génie Informatique, Technologie et Science (INESC TEC), à Porto, a expliqué aujourd'hui que le projet entend concevoir «une nouvelle version de la plateforme RAID actuelle», une solution commercialisée par l'analyste Société de télécommunications Mobileum pour une gestion globale des risques dans les entreprises.

Le projet, intitulé AIDA – Plateforme d’assurance adaptative, intelligente et distribuée et financé à hauteur d’environ 1,8 million d’euros par des fonds de l’Union européenne, «répondra aux besoins des opérateurs de télécommunications», notamment dans la détection des fraudes et la maintenance des revenu.

"Ce projet aura un impact sur la détection des fraudes de manière préventive et en temps réel, ainsi que sur l'expérience consommateur et le coût des opérateurs", a-t-il déclaré.

Dans le même temps, la nouvelle version de la plate-forme RAID sera basée sur l'informatique distribuée et l'intelligence artificielle, accompagnant ainsi «le rythme le plus dynamique de fourniture de capacité réseau requis par l'industrie», a déclaré Ricardo Vilaça, faisant référence au réseau 5G.

Bien que rendre la plate-forme compatible avec le réseau 5G et l'informatique périphérique puisse "ouvrir de nouveaux scénarios d'utilisation dans le secteur industriel avec la construction de réseaux privés qui tirent parti de l'utilisation de la puissance de calcul pour la prise de décision en temps réel", comme il comporte également des «défis», notamment en termes de confidentialité et de sécurité des données.

Pour cela, les chercheurs vont disperser les données et, par conséquent, les communiquer à différents niveaux de confidentialité basés sur «des protocoles de communication et de cryptage des données sécurisés sans perdre les caractéristiques essentielles à l'exécution des modèles d'apprentissage automatique».

Cité dans la déclaration d'INESC TEC, Carlos Martins, «senior product owner» de Mobileum, considère que la nouvelle version de RAID va également «permettre à la plate-forme de se développer».

«RAID est utilisé dans le monde entier comme un outil intelligent pour garantir les revenus et identifier et prévenir les situations de fraude. Dans le cas des télécommunications par exemple, une panne dans l'un des points de communication, interrompant les appels, peut conduire l'utilisateur à changer d'opérateur, ce qui se traduit par une baisse des revenus », ajoute-t-il.

Le projet, mené par Mobileum et sélectionné dans le cadre de l'initiative «Go Portugal» dans le cadre du programme CMU Portugal, en plus de INESC TEC, a la collaboration de chercheurs de l'Université de Coimbra et de l'Université Carnegie Mellon, aux États-Unis d'Amérique.

SPYC // JAP

Le contenu du projet 1.8 ME rendra la plate-forme de gestion des risques compatible avec le réseau 5G apparaît en premier dans Visão.