En janvier, sur la partie continentale, le prix du lait acheté aux producteurs individuels était de 0,356 euro le litre, en dessous des 0,405 euro enregistrés en avril, selon les données du Bureau de la planification, des politiques et de l’administration générale (GPP).

La valeur du lait acheté dans les stations de réception et les salles de traite collectives s’élevait à 0,368 euros le litre en avril, alors qu’au premier mois de l’année, elle était de 0,338 euros.

La même tendance a également été observée aux Açores, le prix payé aux producteurs individuels (qui disposent d’un réservoir de réfrigération à la ferme et d’un transport par l’usine) est passé de 0,317 euro le litre en janvier à 0,333 euro en avril.

S’agissant du lait acheté à des producteurs individuels, qui livrent aux stations de réception, le producteur étant chargé du transport, la valeur est passée de 0,299 euro le litre en janvier à 0,317 euro le litre en avril.

Sur la période considérée, le prix moyen du lait bio à la production était de 0,533 euro le litre en avril, quand, en janvier, il était de 0,520 euro.

Le prix moyen du lait en poudre (sortie d’usine) est indiqué à la semaine, variant selon la sous-catégorie – écrémé, entier ou lactosérum.

De janvier à juin, en considérant le lait écrémé en poudre, la valeur la plus élevée s’est produite dans la semaine du 7 mars, avec 393,09 euros pour 100 kilogrammes (kg), tandis que la valeur la plus basse (277,09 euros) a été déterminée dans la semaine du 10 janvier.

Le prix du lait entier, quant à lui, a atteint, sur cette période, un maximum de 468,96 euros les 100 kg la semaine du 9 mai et un minimum de 287,69 euros les 100 kg la semaine du 10 janvier, compte tenu des données fournies par la GPP.

La valeur du sérum a fluctué entre 85,48 euros pour 100 kg (semaine du 3 janvier) et 124,39 euros pour 100 kg (semaine du 9 mai).

De son côté, le prix sortie usine du beurre, également présenté sur une base hebdomadaire, a connu plusieurs avancées et reculs, s’établissant, le 6 juin, à 701,84 euros les 100 kg.

Compte tenu de la période présentée, la valeur la plus basse a été enregistrée la semaine du 17 janvier (453,40 euros les 100 kg).

Au cours des quatre premiers mois de cette année, le prix sortie usine du fromage flamand, en boules ou en barres, est passé de 463,19 euros les 100 kg à 504,67 euros.

Le GPP note qu’à partir de mars 2016, il y a une rupture dans la série, c’est pourquoi les prix de vente réels sont désormais communiqués, au lieu des prix catalogue.

Les données de la Commission européenne révèlent que le prix du lait cru de vache au Portugal a atteint 37,85 euros pour 100 kg en mai, la valeur la plus élevée depuis juin 2008.

Pourtant, ce chiffre est le deuxième plus bas de l’Union européenne, juste devant la Slovaquie (37,83 euros).

En mai, le prix le plus élevé a été enregistré à Malte (62,41 euros).

Chypre (57,68 euros), la Belgique (57,23 euros), l’Irlande (52,84 euros), les Pays-Bas (52,50 euros) et le Danemark (50,94 euros) se distinguent également.

Au cours des quatre premiers mois de l’année, le Portugal a même présenté la valeur la plus basse parmi tous les États membres, tandis que Malte était toujours en tête, avec des valeurs supérieures à 61 euros.

Les données de la Commission européenne ne montrent pas le montant payé au Luxembourg, qui est classé confidentiel.

Entre 1996 et jusqu’en mai 2022, le Portugal a atteint la valeur la plus élevée (39,40 euros) en novembre 2007, qui a duré jusqu’en janvier 2008.

PE // CSJ