Le chef du gouvernement capverdien a fait cette annonce dans un message publié en fin d'après-midi, après avoir visité plusieurs quartiers de la ville de Praia qui ont été les plus durement touchés par les fortes pluies tombées depuis samedi matin dans la matinée.

Ulisses Correia e Silva a garanti que le gouvernement s'engage, avec le conseil municipal de Praia, à donner «la réponse qui s'impose à la situation difficile» qu'il a rencontrée dans des quartiers comme Achada Mato, la Jamaïque, São Paulo ou Fonton.

«Après avoir assemblé le bureau de crise, aujourd'hui encore, nous avons les informations nécessaires pour mettre en place un programme d'urgence qui, en premier lieu, vise à dégager les routes, nettoyer et reconstruire les infrastructures qui ont été touchées, en particulier les murs. et d'autres. La priorité absolue est de protéger les personnes et leurs biens », a-t-il déclaré.

Sans avancer sur les coûts probables, le chef du gouvernement a déclaré que le programme vise toujours à mener une intervention pour mettre la capitale du pays «dans la reprise de sa normalité».

"Et alors seulement, des interventions plus structurelles qui demanderont plus de temps de préparation pour composer un bon programme avec la mobilisation des ressources, soit à travers le budget de l'Etat, soit à travers nos partenaires", at-il ajouté.

Après tout cela, le Premier ministre a annoncé «des programmes beaucoup plus structurés» qui visent à rendre la ville plus résiliente face à des situations de pluies et d'inondations comme celle que connaît actuellement.

Selon le président du Service national de la protection civile et des pompiers, Renaldo Rodrigues, dans l'une des inondations, un bébé de six mois est mort, qui était à la maison avec sa mère et un frère.

Depuis l'aube de samedi, il pleut sur pratiquement toutes les îles du Cap-Vert, avec plus d'intensité dans la ville de Praia, provoquant la mort de l'enfant, plusieurs inondations, glissements de terrain et destruction de véhicules et de bâtiments.

Le Premier ministre, Ulisses Correia e Silva, a annoncé qu'il rencontrerait aujourd'hui le bureau de crise du gouvernement pour «suivre la situation de plus près et prendre les mesures nécessaires et urgentes».

L'archipel du Cap-Vert est sous l'influence d'une onde tropicale depuis le petit matin, qui pourrait se transformer en dépression tropicale, selon l'Institut national de météorologie et de géophysique (INMG).

Les prévisions indiquent que la vague tropicale atteindra le pays jusqu'à lundi, étant associée à une grande zone de convection produisant des averses et des orages.

L'institut capverdien a déclaré que le système est situé le long de la côte de la Guinée Bissau, se déplace à une vitesse de 30 km / h et est susceptible à environ 70% de se transformer en dépression tropicale.

«Lors de son passage il conditionnera la météo sur les îles», précise l'INGG, qui prévoit également des pluies d'intensité variable et la possibilité d'orages, une intensification du vent et une aggravation significative de l'état de la mer.

Après trois années consécutives de sécheresse, avec des pluies irrégulières et insuffisantes, depuis la mi-juillet, les pluies sont à nouveau tombées avec une certaine fréquence dans certaines îles du Cap-Vert.

RIPE // MCL

Le contenu PM du Cap-Vert annonce un programme d'urgence après que les pluies ne sont pas apparues en premier à Visão.