«La présidence portugaise cherche à promouvoir des solutions à l’impact asymétrique de la crise dans les différents secteurs d’activité et dans les différents États membres», a déclaré aujourd’hui, dans un communiqué officiel des Finances, à l’issue d’une réunion du G20, à laquelle il a participé en représentant le Union européenne (UE), en collaboration avec la Commission européenne.

Dans le message du ministre, on peut également lire que les circonstances d’asymétrie, accentuées par la pandémie de covid-19, sont «encore plus vraies dans le scénario mondial, où il y a des économies très vulnérables, sans accès aux vaccins pour lutter contre la pandémie et sans moyens financiers pour lutter contre la crise économique ».

«Le Portugal soutient toutes les initiatives qui visent à aider ces économies», souligne João Leão dans le texte.

En tant que pays qui assure la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne au premier semestre de l’année, le Portugal siège au Groupe des ministres des finances et des chefs des banques centrales des plus grandes économies du monde (G20), représentant le UE avec la Commission présidée par Ursula von der Leyen.

Selon le ministre, lors de la réunion du G20 d’aujourd’hui, il a été discuté «comment promouvoir une reprise rapide, comment relancer l’économie mondiale, réduire les inégalités».

Le ministère des Finances ajoute que lors de la réunion d’aujourd’hui, par visioconférence, «les ministres et chefs des banques centrales ont discuté des perspectives économiques et des réponses aux défis mondiaux exposés par le covid-19, ainsi que du plan d’action pour la stabilité financière en 2021. et aide aux pays en situation de plus grande vulnérabilité sociale et économique ».

João Leão a déclaré, dans le message publié à l’issue de la réunion, que «le Portugal et les autres États membres ont adopté des programmes de soutien importants pour atténuer les effets dévastateurs de cette pandémie», avec «flexibilité» et «coordination des politiques budgétaires et monétaires» .

« Nous sommes parvenus à un accord sans précédent qui permet l’émission de dette européenne à grande échelle pour financer la reprise de l’économie européenne à travers des programmes de relance européens », a-t-il déclaré.

De l’avis du ministre, « il est convenu que des politiques budgétaires expansionnistes doivent être maintenues ainsi que des conditions de financement accessibles », dans la voie de la construction « d’une Europe plus résiliente et » plus intégrée « .

« La réponse à la crise ne doit pas être une réponse à court terme, mais doit converger vers une réponse qui façonne le moyen et le long terme de l’économie européenne », a défendu le ministre.

JE // MDR

Le contenu du Portugal promeut «des solutions pour l’impact asymétrique de la crise» – João Leão apparaît en premier à Visão.